àà===========

[Neuvy] [Présentation] [Le cheval] [Les sangliers] [Le cerf] [Le bovidé] [Les fig gauloises] [Les fig classiques] [La trompette]

La danseuse nue Une danseuse nue Femme nue avec une boule dans la main L'orante L'implorante Homme barbu nu, courant L'équilibriste Gaulois habillé L'orateur Hommme nu
LE TRESOR DE NEUVY-EN-SULLIAS

Les figurines gauloises


Alliage cuivreux, coulé, fonte pleine. H : 101 mm ; l : 40 mm
 Ier siècle av. J.-C. - Ier siècle ap. J.-C.

L'arlequin ou "L'homme vêtu de braies" MHAO. inv. A.629

     L'homme est vêtu d'une tunique à manches longues et des braies (1) gauloises, faits en tissu décoré de losanges (comme le costume d'Arlequin). Une ceinture basse, décorée de motifs en cercle, maintient la tunique (2).
     La tête est ovale avec de grands yeux ronds soulignés par des arcades sourcilières accentuées. Le nez est court et pointu. La chevelure, qui fait un petit bourrelet autour de la tête, est ramassée sur la nuque.
    Les mains sont grandes, les jambes courtes et fines, le pied qui demeure est petit. Les bras sont portés en avant, le droit, levé, devait porter une lance tandis que le gauche devait brandir un bouclier.
     On a aussi pensé que cet homme pouvait être un musicien jouant des cymbales ou d'un instrument à cordes, lyre ou cithare (il semble en effet effectuer un mouvement de danse : la jambe droite, dont le pied a disparu, est levée).

 
Cliquer sur les photo pour les agrandir


(1) Braies : sorte de pantalon en usage chez les Gaulois.

(2) Certains ont vu dans la tunique, un sagum : le manteau en laine que portaient les Gaulois et les ROmains à la guerre.e

Texte remanié en 2008

Mémoire sur les BRONZES ANTIQUES de Neuvy-en-Sullias (P. Mantellier) - 1865.

8. (PI. IX, c.) Homme debout (haut. 100 millim.), imberbe, même chevelure, vêtu d'une casaque et d'un pantalon en étoffe losangée. Casaque courte, ne descendant qu'à la naissance de la cuisse, serrée au ventre par un ceinturon bouclé. Un seul pied posé à terre, le pied gauche ; l'autre pied, qui était relevé, manque. Les bras en mouvement, il danse en cadence, marquant une mesure ; chaque main à demi-repliée ; il devait tenir des baguettes, des bâtons, plus probablement des cymbales.
Ces deux personnages sont encore des jongleurs ou baladins se livrant à des exercices du même genre que ceux de l'équilibriste et du gymnaste au cerceau.

LE TRESOR DE NEUVY-EN-SULLIAS

Les figurines gauloises


Compte tenu des nombreux piratages du site, le click droit pour le copiage du texte et des images est dorénavant interdit. Site sous copyright.
Les élèves peuvent cependant récupérer les images à l'aide d'une copie d'écran pour leurs travaux pédagogiques non lucratifs et non publiables, y compris sur Internet.
Pour tout autre usage, contacter l'auteur:Contact