àà===========

[Neuvy] [Présentation] [Le cheval] [Les sangliers] [Le cerf] [Le bovidé] [Les fig gauloises] [Les fig classiques] [La trompette]

LE TRESOR DE NEUVY-EN-SULLIAS

Le bovidé (MHAO inv. A.6300)

Suite figurines gauloises

     Le bovidé (vache ou boeuf?) est en position de repos, ses pattes sont hautes et minces, la tête et la queue manquent, les sabots sont reconstitués. Le bovidé ne devait pas être, contrairement au cheval et aux sangliers, une enseigne militaire bien qu'il soit fabriqué en métal léger.
     Cet animal pouvait symboliser l'idée de puissance et de fécondité. Les traces de feu bien visibles ici ont pu laisser supposer que tous ces bronzes étaient destinés à la refonte et que la cachette était celle d'un bronzier.
Date de rédaction  : 2001


Alliage cuivreux, tôle chaudronnée. Hauteur : 0,34 m, largeur : 0,14 m, longueur : 0,47 m.
Fin de l'époque gauloise, début de l'époque romaine

Ce que nous apprend l'étude scientifique (2003-2006)

     Aujourd'hui, le bovidé est considéré comme une enseigne. Toutefois des doutes subsistent sur l'identification, compte tenu des pièces manquantes et du fait que les sabots sont reconstitués, il se pourrait qu'on ait affaire à un sanglier. D'ailleurs, on ne connaît aucun exemple d'enseigne de bovin.
Date de rédaction  : 2008

LE TRESOR DE NEUVY-EN-SULLIAS

Le bovidé

Suite figurines gauloises


Compte tenu des nombreux piratages du site, le click droit pour le copiage du texte et des images est dorénavant interdit. Site sous copyright.
Les élèves peuvent cependant récupérer les images à l'aide d'une copie d'écran pour leurs travaux pédagogiques non lucratifs et non publiables, y compris sur Internet.
Pour tout autre usage, contacter l'auteur:Contact