àà===========

Le mystère de la localisation de la bataille d'Alésia
 "L’histoire étant toujours écrite par les vainqueurs, c’est à Jules César que l’on doit le seul récit de la guerre qui, il y a plus de 2000 ans, a opposé ses légions aux armées gauloises de Vercingétorix... Cette « guerre des Gaules » comme l’appela César fut un véritable carnage. Un million de morts en 8 ans jusqu’à la défaite des Gaulois dans une des plus grandes batailles de l’Antiquité. Tout le monde, bien sûr, a entendu parler d’Alésia, des hauteurs sur lesquelles les Gaulois assiégés ont tenu tête aux légions romaines pendant des mois et des immenses fortifications sur lesquelles se sont brisées les armées gauloises venues au secours de Vercingétorix. César lui-même a consacré plusieurs pages de sa « Guerre des Gaules » à cette victoire qui lui ouvrait les portes du pouvoir à Rome. Mais il n’a jamais donné de précisions sur le lieu où s’était déroulée la bataille. Si bien que pendant des siècles on s’est demandé où était né un des mythes fondateurs de l’histoire de France. L’endroit exact où, en 52 avant J.C., Vercingétorix avait jeté ses armes aux pieds de Jules César."
 Extrait de l'émission du 14 Septembre 2004 sur France-Inter : Les mystères d'Alésia.

1. Depuis Napoléon III, officiellement, la bataille d'Alésia s'est déroulée à Alise-Sainte-Reine en Côte d'Or (Bourgogne).

Arguments avancés par les défenseurs d'Alise-Sainte-Reine Arguments contre
- Un premier texte en latin au IXème siècle du moine Herric de Flavigny demandé par l'abbé Lothaire, fils du roi Charles le Chauve :
"Toi aussi, Alésia, au destin fixé par les armées de César, ce serait à tort que je refuserais de te célébrer dans mes vers,..."
- Bases fragiles, aucune preuve scientifique
- La ressemblance du nom : Alise - Alésia

- Une inscription " IN ALISIA " (visible au musée) a été trouvée lors des fouilles

- L'étymologie d'Alésia n'est pas connue avec certitude, il pourrait s'agir d'une hauteur ou d'une falaise. De plus, le nom moderne de la localité n'a pas nécessairement conservé quelque chose du nom antique (bien peu de villes françaises actuelles ont gardé le nom qu'elles portaient au temps de César). Il semble aussi que beaucoup de localités aient porté ce nom d'Alésia. L'étymologie n'est donc pas déterminante pour trouver l'Alésia de César.
- Du mobilier gallo-romain, des armes ont été retrouvées lors des fouilles - Un mobilier archéologique confus et de datation incertaine
- Napoléon III fait procéder à des fouilles dans les années 1860 et publie un ouvrage "Histoire de Jules César"  qui rend compte des fouilles et officialise le site d'Alésia. - Fouilles non scientifiques, mal menées, avec des contradictions, conclusions autoritaires critiquées dès le départ. Un débat passionné s'en suivit avec souvent des arrières pensées plus touristiques que scientifiques.
- Une statue monumentale (7m) de Vercingétorix (avec les traits de Napoléon III) fut réalisée par le sculpteur Millet et érigée sur le Mont-Auxois, le 27 août 1865. - Beaucoup se sont étonnés que Vercingétorix ait pu choisir le Mont-Auxois comme refuge, beaucoup trop petit (82 ha pour 80 000 guerriers et une population civile nombreuse) et de piètre qualité militaire. Cet espace est en contradiction totale avec la description qu'en fait César (ce qui est confirmé par les dernières fouilles de 1991 à 1998).

http://www.alesia.com/ 
http://www.alesia.com/c-est-ou-_fr_02_05.php3
 
http://bibracte.com/TFrAlesiaFinIncertitudes.php3
http://dijoon.free.fr/cdor/alesia

2. En 1856, Alaise, dans le Doubs : l'attaque de la Franche-Comté contre la Bourgogne.

La première offensive sérieuse contre Alise-Sainte-Reine est lancée en 1856 par l'architecte comtois Delacroix et reprise par Ernest Desjardins, Jules Quicherat et bien d'autres encore, comme Georges Colomb. Alaise avait un argument solide en sa faveur, elle se trouvait en Séquanie, où Plutarque et Dion Cassius placent Alésia (ce que ne contredit pas César) alors qu'Alise se trouve en pays Eduen. Mais les résultats des fouilles furent décevants et le site lui-même n'avait que peu de rapport avec la description de César. Ici encore c'est la toponymie (trompeuse) qui prime.

3. En 1962, La Chaux-des-Crotenay, dans le Jura.

André Berthier, conservateur en chef des Archives nationales, eut l'idée de faire le portrait-robot d'Alésia à partir du témoignage de César dans le Bellum Gallicum. D'après lui, le site de La Chaux-des-Crotenay est le seul à répondre très précisément au portrait-robot. Les défenseurs d'Alise-Sainte-Reine réagirent violemment à la revendication de de Chaux-des-Crotenay mais en 1984 l'Institut Vitruve donna à cette recherche une impulsion nouvelle et l'hypothèse jurassienne progressa dans les milieux archéologiques.
Site de l'association "AAB.cédaj" fondée par André Berthier (AAB.cédaj : Alésia André Berthier Centre d'études et
de documentation sur l'Alésia jurassienne) : http://www.alesiajura.fr/

Voir aussi : http://www.alesiaalisesequanes.com/      http://www.alesia-retrouvee.fr/

En juillet 2004, Danielle Porte, disciple d'André Berthier, maître de conférence à La Sorbonne (elle enseigne les religions et l’histoire romaine au sein de l’Institut d’études latines) publie une thèse ("L'imposture d'Alésia") qui remet le fameux site de la bataille entre Romains et Gaulois à sa place. D'après elle, si César donne une image non exacte des vaincus (il a embelli sa victoire), il n'en décrit pas moins avec précision les lieux où la bataille finale s'est déroulée. Il y a une parfaite concordance entre le Bellum Gallicum de César et le site jurassien. Mais Danielle Porte réhabilite aussi Vercingétorix qui était un trop fin stratège pour venir s'enfermer dans cette plaine d'Alise. Le choix du véritable oppidum de Chaux-des-Crotenay relève d'un plan génial conçu par le Gaulois. César lui-même fut en danger, pris au piège des montagnes, il aurait été vaincu sans la trahison des Eduens, une des nombreuses tribus gauloises, hostile au chef arverne.

4. Une nouvelle Alésia en Bourgogne? A Montfault, juste au-dessus du village de Courterolles, à 1,7 km au nord de Guillon et à 16 km d'Avallon (Yonne).

Lire l'article "Vercingetorix" en : jean.teremetz.free.fr

Pas moins d'une trentaine de localités ont revendiqué être l'Alésia où se déroula la terrible bataille entre César et Vercingétorix. Laquelle est la bonne? Nous le saurons certainement un jour.


Compte tenu des nombreux piratages du site, le click droit pour le copiage du texte et des images est dorénavant interdit. Site sous copyright.
Les élèves peuvent cependant récupérer les images à l'aide d'une copie d'écran pour leurs travaux pédagogiques non lucratifs et non publiables, y compris sur Internet.
Pour tout autre usage, contacter l'auteur:Contact