àà===========

[Neuvy] [Présentation] [Le cheval] [Les sangliers] [Le cerf] [Le bovidé] [Les fig gauloises] [Les fig classiques] [La trompette]

LE TRESOR DE NEUVY-EN-SULLIAS

Présentation (page I/III)

Suite présentation II/III

Un mot mal connu? Double cliquez pour ouvrir le dictionnaire.
Le musée historique et archéologique d'Orléans (Hôtel Cabu) abrite l'un des plus prestigieux ensembles de bronzes gallo-romains. Ce trésor se compose notamment de sculptures d'animaux et de deux séries bien distinctes de statuettes en bronze : les unes, très stylisées, sont des figurines de femmes nues et d'hommes nus ou habillés à la mode gauloise, les autres sont de petites statuettes de dieux latins comme en ont fabriqué en grand nombre les ateliers du monde romain. La plupart des sculptures sont en bronze (alliage de cuivre et d'étain) coulé. Mais les sangliers sont réalisés selon une technique typiquement gauloise : les bronziers utilisaient du métal en plaques qu'ils martelaient sur une forme en bois, puis ils confectionnaient le décor au repoussé.
Philippe Cabu, avocat au Châtelet, fit construire cette belle maison Renaissance vers 1550, elle abrite le musée archéologique d'Orléans depuis 1862. Date de rédaction  : 2001

Actualité : RELECTURE DU TRÉSOR DE NEUVY-EN-EN-SULLIAS

     Une étude scientifique exhaustive de toutes les pièces du trésor vient d’être réalisée (de 2003 à 2006). Cette relecture a débouché sur un colloque international qui s’est tenu à Orléans du 21 au 23 juin 2007.
     Une exposition 1 du trésor de Neuvy-en-Sullias (« Le cheval et la danseuse »)  a permis de révéler au grand public les études  menées sur les objets. Le catalogue de l’exposition « A la redécouverte du trésor de Neuvy-en-Sullias » détaille pour chaque pièce le résultat des recherches.
     Un grand pas a été accompli, tout ce travail a permis de mieux connaître le trésor et aussi de le faire connaître davantage. Toutefois, les réponses apportées ne sont pas définitives et posent de nouvelles questions.
     Si le trésor de Neuvy-en-Sullias n'a pas encore livré tous ses secrets, il peut cependant nous aider à mieux comprendre les mentalités de nos ancêtres les Gaulois et à mieux apprécier leur génie artistique.

Accompagnée d’autres pièces similaires provenant de vingt-cinq sites européens. Du 13 mars au 26 août 2007 au musés des Beaux-Arts d’Orléans et du 15 janvier au 15 juin 2008 à Bavay.

Cette dernière étude apportant de nouveaux éléments, je me propose de les ajouter, pour l’essentiel, au texte mis en ligne en 2000.
Sources de ces mises à jour : Notes prises lors du colloque,  Le catalogue de l’exposition (Somogy Editions d'Art),  A la redécouverte du trésor de Neuvy-en-Sullias, Prestige des Collections (Amis des musées d'Orléans). Pour en savoir plus sur le trésor de Neuvy-en-Sullias et les dernières découvertes de l 'étude scientifique : se reporter à ces deux derniers ouvrages.

Date de rédaction  : 04/2008

LE TRESOR DE NEUVY-EN-SULLIAS

Présentation (page I/III)

Suite présentation II/III


Compte tenu des nombreux piratages du site, le click droit pour le copiage du texte et des images est dorénavant interdit. Site sous copyright.
Les élèves peuvent cependant récupérer les images à l'aide d'une copie d'écran pour leurs travaux pédagogiques non lucratifs et non publiables, y compris sur Internet.
Pour tout autre usage, contacter l'auteur:Contact