àà===========

Burdigala (Musée d'Aquitaine)

Présentation

Préhistoire

L'or - la monnaie

Le bronze

Le bois

La céramique

Le verre

La pierre : les stèles

La pierre : statues et autels

Les mosaïques

  LA CERAMIQUE. Un mot mal connu? Double cliquez pour ouvrir le dictionnaire.

      La protohistoire : (750 à 52av JC) période intermédiaire entre préhistoire et histoire où l'usage de l'écriture chez les Gaulois était encore limité, cette période correspond grossièrement à l'âge des métaux : bronze et deux premiers âges du  fer.

Urnes funéraires du premier âge du fer


Vase de l'âge du fer
Mouliers et Villemartin (Gironde)


Urne funéraire de l'âge du fer, avec assiette comme couvercle
Vallée de l'Eyre (Gironde)


Urne funéraire à grand col en entonnoir, VIIème siècle av JC (Gironde)
 


Urne funéraire, à plat-couvercle
Teich (Gironde)
Cliquez sur toutes les photos pour les agrandir

     L'incinération sous tumulus reparaît dans la phase moyenne du premier âge du fer. Le corps du défunt était brûlé sur un bûcher, les os calcinés étaient soigneusement recueillis, puis ils étaient placés, après lavage, dans  une urne funéraire en terre cuite. L'urne était la plupart du temps recouverte d'un couvercle adapté ou d'une assiette ou d'un simple tesson. Les offrandes (parures, objets divers usuels...) étaient généralement brûlées sur le bûcher avec le défunt, puis déposées dans l'urne, les armes étaient brisées ou ployées. Dans l'urne on trouve également, assez souvent, des vases accessoires vides.
L'urne était ensuite placée dans un tumulus, parfois situé sur le lieu même du bûcher, elle était protégée de diverses manières, soit par une fosse creusée dans le sol, soit par un noyau d'argile, soit par une petite construction en pierre. L'urne était aussi fréquemment entourée d'un cercle de pierres ou de galets. On trouve assez souvent des urnes brisées volontairement, parfois une anse seule a été cassée, mais il arrive aussi que certains tessons d'urnes aient été lancés dans le tumulus, juste avant leur enfouissement. Ce rite des "bris d'urnes" reste à expliquer.

Voir le même rite à Argentomagus.
     A la même époque,
les urnes pouvaient aussi être déposées dans des tombes plates et même parfois placées uniquement au centre d'un cercle de pierres. Mais le tumulus et la tombe plate ne se trouvent jamais réunies dans la même nécropole, s'agit-il de croyances religieuses différentes à la même époque, de différences sociales ou ethniques?

Voir le champ d'urnes d'Argentomagus
  L'époque gallo-romaine : à partir de la conquête de Jules César (52 av JC)

Les figurines des déesses-mères en terre cuite blanche se retrouvent partout, elles témoignent de l'importance accordée, par les Gaulois, à la mère nourricière et à la maternité. La mère allaite son, ou ses deux bébés, en le protégeant tendrement de ses deux bras. Toutefois, le biberon était également utilisé comme le montre l'exemplaire ci-dessous.
Voir les déesses-mères d'Argentomagus  d'Avaricum de St Germain-en-Laye

Voir le savoir plus sur les déesses-mères

 
Le biberon gaulois et une poupée en céramique
Voir les biberons en verre d'Argentomagus

Ces Vénus Anadyomène (en grec "sortie de l'écume de la mer"), en terres cuites moulées, ont été largement diffusées dans toute la Gaule.

 

Les récipients de cuisine. L'essentiel de la vaisselle était en terre cuite, céramique commune pour le stockage, la préparation ou la cuisson des aliments. La belle vaisselle était en céramique sigillée avec un engobe rouge brillant, parfois ornée de motifs décoratifs moulés. Les gobelets ou coupelles étaient le plus souvent réalisés en céramique à paroi fine, éventuellement décorée à la barbotine. La céramique émaillée était très rare.


Belles céramiques fines

Les Gallo-romains imitent les Romains pour les repas de luxe, ils mangent allongés sur des banquettes (le triclinium) pour mieux apprécier les plats raffinés. Ils mangent du porc, du poisson, des volailles, des oeufs, des huîtres du Médoc, des légumes, des fruits. Ils ont adopté, sans modération, le vin venu d'Italie, ils le boivent poissé (résiné), mêlé d'épices et toujours coupé avec de l'eau. La culture de la vigne en Gaule date de cette époque. Qui ne connaît pas aujourd'hui le célèbre vin Ausone?
 

Céramique sigillée, avec , à droite, un moule          Voir aussi la céramique d'Argentomagus


Céramique commune

Belle céramique décorée
Urnes funéraires de l'époque gallo-romaine.
     A l'époque gallo-romaine, les incinérations dominaient aux Ier et IIème siècles ap JC, puis les inhumations l'emportèrent à partir de la deuxième moitié du IIIème siècle.
     Pour l'incinération, le corps du défunt était brûlé sur un bûcher funéraire (ustrinum) avec lequel on associait ses objets usuels et les balsamaires déposés par les familiers rassemblés. Ensuite, les cendres étaient rassemblées dans une urne qui était déposée dans un coffre (généralement en pierre); des offrandes (nourriture ou liquides) et divers objets (clés, bijoux, accessoires de toilette...) étaient placés tout autour. On trouve aussi très fréquemment des lampes et des figurines de terre cuite moulées. Les urnes pouvaient être en en verre, en céramique, en plomb, en argent, mais très rarement en pierre.
Voir aussi le champ d'urnes d'Argentomagus.

Urne funéraire avec son couvercle

Urnes funéraires ouvertes (à l'intérieur, restes de la crémation visibles)
Le rite de l'inhumation était plus simple : le défunt était enterré parfois directement en pleine terre, mais il était le plus souvent placé dans un sarcophage qui pouvait être très décoré.

Les sépultures par inhumation, ci-contre :
- sépulture en bâtière (sous tuiles)
- sépulture en amphore (ici le col a été décapité pour introduire les ossements, sans doute ceux d'un enfant)
- sarcophage en plomb (décor géométrique) et en pierre. Deux superbes sarcophages en marbre, trouvés à St Médard d'Eyrans, sont conservés au Louvre (décor de scènes mythologiques).


Pilettes et conduit à air chaud

Le chauffage à hypocauste utilise beaucoup la terre cuite, aussi bien pour les pilettes que pour les conduits où l'air chaud circule dans les murs.

Cliquez sur les photos pour les agrandir

  LA CERAMIQUE

Burdigala (Musée d'Aquitaine)

Présentation

Préhistoire

L'or - la monnaie

Le bronze

Le bois

La céramique

Le verre

La pierre : les stèles

La pierre : statues et autels

Les mosaïques