àà===========

Bustes d'empereurs ] Sarcophages ] Four-à-chaux ] Divinités ] Mosaïques ] Statues ] Hercule ] Récipients ] [ Bijoux ] Bronzes ] Objets domestiques ] Autels ] Fabrication des autels ] Feuilles votives ] Objets divers ]

Toulouse

Le musée St Raymond  -  Les bijoux

Torque et anneau de cheville gaulois en or.

Découverts à Lasgraïsses (Tarn), dans une vigne, en 1885, dans un vase contenant des ossements brûlés. IIIe s. av. J.-C. Bijoux creux. Les observations sur l'anneau menées, en 2005, au C2RMF (Centre de recherche et de restauration des musées de France) ont démontré que le décor avait été obtenu par martelage d'une tôle d'or. Décor floral d'inspiration hellénistique.
Ces bijoux, dont le décor représente une guirlande de bouquets de fleurs, évoquent les couronnes naturelles réalisées peut-être pour certaines cérémonies religieuses printanières. Cette parure, exclusivement masculine, faisait partie d'un dépôt votif. L'anneau de cheville est le seul en or connu à ce jour pour cette période.

Cinq torques gaulois et un tampon de torque en or.

Découverts aux Maouris, Fenouillet (Haute-Garonne), en 1841, lors du percement du canal latéral à la Garonne. IIIe s. av. J.-C. Dépôt votif pour une divinité topique (liée à un lieu particulier), dans ce cas, peut-être en rapport avec les eaux marécageuses ou chthoniennes (du monde souterrain).

Ces colliers d'or, simples joncs tressés ou support d'une décoration florale stylisée plus complexe, typique de l'art des Celtes du deuxième âge du Fer (450-50 av. J.-C.), étaient offerts aux divinités, souvent après les batailles. Ces bijoux, réservés aux hommes, étaient portés au moment des combats. Par cet acte, ceux-là se chargeaient de la puissance des dieux afin d'obtenir la victoire en leur nom. Aucun n'a été, jusqu'ici, découvert dans une sépulture.

Amulette phallique (7) aux vertus protectrices que l'on mettait au cou des jeunes garçons. Collier de perles de verre (8). La plupart de ces objets ont une valeur protectrice et révèlent un enfant d'une famille aisée.

Cinq intailles.
Rouges : cornaline ; bleues : nicolo. Toulouse. Fouilles récentes. Milieu du Ier s. av. - IIe s. ap. J.-C.
De gauche à droite :
Muse ; tête de Pan
Éros tenant une palme
Tête d'Athéna avec 2 têtes de Silène dans la coiffure et une tête de jeune homme dans le cou
Navire de guerre.

Six bagues en or et en bronze.

Intailles en nicolo, pâte de verre
Camée en nicolo
Perle d'émeraude.
Toulouse. Découvertes anciennes et fouilles récentes. Ier - IIIe siècle.

Sur la plus grosse, Roma tenant une victoire.
Sur le camée, panthère attaquant un cerf.

Toulouse

Le musée St Raymond  -  Les bijoux


Compte tenu des nombreux piratages du site, le click droit pour le copiage du texte et des images est dorénavant interdit. Site sous copyright.
Les élèves peuvent cependant récupérer les images à l'aide d'une copie d'écran pour leurs travaux pédagogiques non lucratifs et non publiables, y compris sur Internet.
Pour tout autre usage, contacter l'auteur:Contact