àà===========

Bustes d'empereurs ] Sarcophages ] Four-à-chaux ] Divinités ] Mosaïques ] Statues ] Hercule ] [ Récipients ] Bijoux ] Bronzes ] Objets domestiques ] Autels ] Fabrication des autels ] Feuilles votives ] Objets divers ]

Toulouse

Le musée St Raymond - Les récipients

Gobelet orné d'une course de quadriges (chars à quatre chevaux).

Place du Capitole, 1971. Deuxième tiers du Ier siècle. En haut, l'inscription signifie « vas-y Pyramus », aurige célèbre de Pompéi ; au centre, décor de la spina du circus maximus de Rome.

Verre à pied.

Seconde moitié du Ve s. début du VIe s.

 

La technique du verre soufflé qui se répandit au cours du Ier siècle fut utilisée aussi bien pour des usages destinés à la toilette et à la pharmacopée qu'à la conservation des aliments.  La réutilisation des objets en verre à des fins funéraires a favorisé leur conservation.

Voir la page sur le verre   Voir la technique du verre   Voir le verre à Burdigala   Voir le verre à Argentomagus

Céramique sigillée

Pour en savoir plus sur la céramique sigillée. 

 

Biberon

Céramique tournée. Retrouvé dans un bûcher funéraire de la première moitié du Ier siècle.
Déposé dans un angle du bûcher, après crémation et enlèvement des restes du défunt

Voir d'autres "biberons" : Argentomagus   Burdigala    Avaricum
 

 

Urne à une anse ; décor phallique appliqué sur l'épaule.
 Céramique tournée. Provenant d'une tosse dépotoir de la Seconde moitié du Ier Siècle. Initialement destinée à l'exploitation du substrat argileux, cette fosse a été comblée par les restes de sépultures à incinérations détruites lors de son creusement. Ce vase particulier est donc probablement lié à des pratiques funéraires

Trois amphores à vin de type Dressel 1 B

Vieille-Toulouse. Puits funéraire et habitat. Production : dernières années du IIe-fin du Ier siècle avant J.-C.
Découvertes dans un contexte du milieu du Ier siècle avant J.-C. (PF XVI), et dans un remblai d'époque augustéenne (silo 17-1). Les amphores de type Dressel 1 B, produites en Italie du Sud, ont une forme très allongée par rapport à celle des productions antérieures, les deux plus petites étant des variantes de la plus grande.

 

 

Ces deux amphores à vin produites en Italie proviennent de Vieille-Toulouse ; elles montrent l'évolution des formes. A gauche, forme Dressel 1 a, plus petite et plus trapue que les Dressel 1 B, dérive directement de la forme de celle de droite, gréco-italique. Cette dernière était produite sur les côtes d'Italie du sud - la Grande Grèce - de Campanie (région de Naples) ou du Latium (région de Rome) dès le IVe siècle et jusqu'au IIe siècle avant J.-C. L'amphore, récipient à deux anses, sert au transport du vin, de l'huile ou de saumures. Elles étaient transportées par bateau jusqu'à Narbonne d'où elles étaient redistribuées. Certaines portent des marques de fabrique, imprimées avant cuisson, tandis que des inscriptions peintes en rouge, en latin ou en Ibère, font référence à la distribution du vin. Emballages vides, elles sont ensuite réutilisées concassées pour paver les chemins ou constituer les radiers des sols des bâtiments. Toutes deux proviennent de Vieille-Toulouse.

Deux amphores à vin provenant de puits de Vieille-Toulouse, attestent la diversification des provenances.
- Celle de gauche, (puits 31), de type Pascual 1, était produite aussi bien en Tarraconaise (Catalogne) qu'en Italie entre le milieu du Ier siècle avant J.-C. et le milieu du Ier s. après J.-C.
- Celle de droite, (puits 30), de type Gauloise 1, à fond plat, était produite en Gaule narbonnaise, dans la basse vallée du Rhône, au Ier siècle après J.-C., à partir du moment où l'empereur Auguste autorisa la plantation de vigne en Gaule et la commercialisation du vin.
- L'amphore centrale, de type Dressel 1, servait pour le transport de conserves de poissons ; elle était fabriquée aussi bien en Italie qu'en Bétique (Espagne du sud) entre le milieu du Ier siècle avant J.-C. et le milieu du Ier siècle après J.-C. Découverte dans une fosse de Vieille-Toulouse.

 

Œnochoé en bronze martelé du type de Kelheim.

Toulouse-Estarac.
Puits funéraire 8.
Vaisselle d'époque tardo-républicaine, premier tiers du Iers. av. J.-C.
Dans le service à vin, servait à puiser et servir le vin.

Deux pots ovoïdes gaulofs

Terre cuite tournée, engobe noir lustré et décor gravé de fabrication locale.

Toulouse - Esturac puits 2. Inv. 38.11 231 et 234.

Ces formes hautes et fermées sont caractéristiques de la céramique gauloise.

Moitié de vase balustre peint
Céramique peinte importée du IIe s. avant notre ère.

Caserne Niel 2001. puits 45 - U.S 327 - Dépot provisoire INRAP

Le vase, probablement originaire d'ateliers du centre de la France, a été soigneusement découpé et pourvu de deux perforations en vis-à-vis pour permettre sa suspension. Ce type de vase apparaît assez régulièrement dans les puits datés du II° siècle à Saint-Roch. Sa position dans le puits laisse penser qu'il peut s'agir d'un acte de dépôt symbolique.

 

Toulouse

Le musée St Raymond -   Les récipients


Compte tenu des nombreux piratages du site, le click droit pour le copiage du texte et des images est dorénavant interdit. Site sous copyright.
Les élèves peuvent cependant récupérer les images à l'aide d'une copie d'écran pour leurs travaux pédagogiques non lucratifs et non publiables, y compris sur Internet.
Pour tout autre usage, contacter l'auteur:Contact