àà===========
[Présentation] [Le monument] [Les chambres] [L'art] [Lexique] [Galerie photos] [Allées couvertes] [Menhir St-Uzec]

Le grand cairn de Barnenez :  lexique (page 5/6)

Allée couverte : monument mégalithique composé d'une grande chambre allongée couverte de dalles à la même hauteur. Elle peut avoir des séparations et une cellule terminale (cella) séparée de la chambre par une dalle transversale.
Voir la page sur deux exemples d'allées couvertes.

Cairn : mot celtique (carn en breton moderne) désignant un monument constitué de pierres amoncelées (pour recouvrir une tombe, indiquer un repère...)

Campaniforme : (en forme de cloche retournée) type de poterie souvent lié aux débuts de ta métallurgie du cuivre. Il se répond en Europe au IIIe millénaire av.J.-C. et semble l'expression identitaire d'une « élite » sociale ou réservé à certains usages cérémoniels. Ces vases sont fréquents dans les tombes mégalithiques armoricaines où ils dénoncent en général des intrusions tardives.

Celtomanes : ceux qui au XIXème siècle considéraient les Celtes comme le premier peuple du monde.

Chasséen  : groupe culturel caractérisé par une richesse de formes et de décors céramiques. Son influence est nette dans le mobilier de la plupart des tombes à couloir armoricaine au néolithique moyen.

Corniforme : dessins en forme de corne de bovidé

Dalle septale : "septale", mot latin signifiant "cloison. Dalle séparant deux parties de la structure dans une tombe mégalithique.

Dolérite : roche volcanique dure souvent utilisée par les hommes du néolithique pour les lames de hache

Dolmen : mot breton "table de pierre". Ce mot a désigné dans un premier temps toutes les tombes monumentales recouvertes d'une dalle monumentale. Aujourd'hui, on l'emploie plutôt pour désigner les tombes qui comportent un couloir d'accès (par opposition aux caveaux, scellés sous leur tumulus).

Fausse coupole : le principe repose sur l'empilement en porte-à-faux de pierres plates, toutes horizontales, calées dans un cairn, dépassant simplement les unes des autres et maintenues en équilibre par la masse de l'ensemble ("voûte en tas de charge"). Les poussées sont verticales. Cette technique se distingue de celle de la coupole où les pierres orientées s'inclinent progressivement en suivant le galbe de la voûte et canalisent les poussées à partir de la clé de voûte. Contrairement aux apparences, la fausse coupole est parfaitement stable ; une progression géométrique des porte-à-faux permet même, théoriquement, une portée illimitée et la solidité est encore renforcée par la masse du cairn pesant sur l'arrière des pierres.

Mausolée : monument funéraire de grande taille

Mégalithe : du grec "méga", grand et "litho", pierre. Grosse pierre

Menhir : pierre dressée isolée ou en alignement. Elle peut être brute, taillée ou porter des des figurations symboliques gravées.

Moellon : pierre de construction maniable en raison de son faible poids et de sa forme régulière

Parement : surface dressée d'une maçonnerie (un mur a deux parements). Dans un cairn, seule la face des écailles dirigée vers l'extérieur est appareillée, son arrière s'incorporant directement à la masse des pierres qu'elle soutient. Le parement qui entoure le cairn est construit en pierres sèches

Pierre sèche : pierres posées les unes sur les autres sans mortier

Tertre : butte allongée de terre recouvrant une structure funéraire

Tholos : coupole dans les tombes de la Grèce archaïque (voir ici)

Tumulus : structure qui recouvre une tombe ou butte artificielle composée d'un mélange de pierres et terre (le terme ne convient donc pas pour les dolmens qui gardent une ouverture fonctionnelle). On parle de tertre (terre) ou cairn (pierre).

Sources principales : la visite guidée du cairn,  "Le grand cairn de Barnenez" Charles-Tanguy Le Roux (conservateur général du patrimoine) et Yannick Lecerf (conservateur du patrimoine).
Pour en savoir plus, se référer à cet excellent ouvrage :
ici

Suite