àà===========
[Présentation] [Le monument] [Les chambres] [L'art] [Lexique] [Galerie photos] [Allées couvertes] [Menhir St-Uzec]

Le grand cairn de Barnenez : l'art (page 4/6)

Le mobilier retrouvé :
Comme la plupart du temps, en Bretagne, à cause de l'acidité du sol, aucune trace d'ossements n'a été retrouvée. Mis à part les bribes de charbon, qui ont permis la datation, quelques objets ont cependant été retrouvés : des poteries, des lames de pierre polie, des lames de silex et une belle série d'armatures de flèches. Ce mobilier est exposé au musée de Préhistoire finistérienne à Penmarc'h. Le mobilier retrouvé est donc bien mince en comparaison de l'importance du monument.

La pièce la plus originale est sans doute le fragment de la belle coupe à socle, au décor de chevrons poinçonnés, elle a été trouvée devant la façade entre l'entrée des chambres C et D.  Ce type de céramique est bien connu dans le néolithique moyen chasséen et semble être destiné au culte sacrificiel comme brûle-parfum.

 

 

Une autre céramique, un vase à pied creux, est aussi très intéressante dans la mesure où c'est une pièce typiquement régionale et qui n'est connue qu'à une demi-douzaine d'exemplaires. Ce vase avait également une utilisation sans doute cultuelle (il a été trouvé en fragments devant la façade du cairn I et a été reconstitué).

 

A gauche, fragment d'un grand vase profond avec boutons de préhension.

A droite, reconstitution graphique dudit vase.
La surface de ce type de vase est soigneusement lissée, leur teinte brune, plus ou moins chaude n'est pas sans évoquer l'aspect d'un vieux cuir, peut-être pour imiter des outres.

Vase campaniforme dont la surface lissé à l'enduit rouge est ornée d'impressions au peigne en bandes hachurées et incrustées d'une pâte plus claire. Ce type de vase date du dernier quart du 3ème millénaire av JC, soit plus de 2000 ans après la construction du cairn. Cela prouve que le monument a été utilisé sur une très longue période. Un petit poignard en cuivre arsénié a été retrouvé, ce qui atteste une occupation au Bronze ancien. On a même eu la surprise de retrouver dans le couloir de la chambre E une masse de graines, fruits et herbes brûlés datée entre l'âge du fer et le Moyen Age. Il pourrait s'agir d'une cérémonie de magie ou d'ésotérisme.

Une des lames des haches polies en dolérite livrée par le monument

Lames de silex recueillies dans les tombes

Armatures de flèches à tranchant transversal en silex (néolithique moyen, tombe D).

L'art mégalithique à Barnenez :
On trouve des dalles décorées dans les tombes A, H, J. Il s'agit d'un décor de signes qui ont une forte valeur symbolique.
 

- L'écusson du plafond le la paroi du couloir de la tombe J : on considère généralement ce signe comme le symbole d'une grande déesse de la fécondité et de la mort. La dalle portant cet écusson est sans doute une pierre de réemploi ce qui fait remonter le mégalithisme de la région au tout début du néolithique

- Les corniformes ou les U du pilier du couloir de la tombe A : ils évoqueraient la schématisation d'une encornure de bovidé symbolisant une divinité taurine, parèdre masculin de la divinité précédente
 

 

Arc et lames de hache de la tombe H :

- L'arc de la tombe H est un signe peu courant (seulement 3 exemplaires), il pourrait représenter l'arme de chasse ou un signal de mise en garde symbolique contre toute intrusion dans la chambre qui pourrait être le Saint des Saints du monument (l'arc est en effet positionné à l'entrée de la chambre).

- Les haches de la tombe H, de forme triangulaire, évoqueraient plus un symbole qu'un outil. Il devrait s'agir d'un signe de puissance destructrice et de maîtrise du monde végétal (cet instrument est en effet associé à la foudre dans de nombreuses traditions populaires)

Zigzags et lames de hache de la chambre H :

- Les zigzags sont interprétés, soit comme une évocation de l'eau, soit comme une évocation du serpent, animal à la symbolique riche et complexe.
 

 

Suite 


Compte tenu des nombreux piratages du site, le click droit pour le copiage du texte et des images est dorénavant interdit. Site sous copyright.
Les élèves peuvent cependant récupérer les images à l'aide d'une copie d'écran pour leurs travaux pédagogiques non lucratifs et non publiables, y compris sur Internet.
Pour tout autre usage, contacter l'auteur:Contact