àà===========

SCEAUX-DU-GATINAIS - 8/17

L'espace cultuel : le temple

  SUITE   


Localisation

Au nord, l'ensemble monumental à vocation cultuelle a pu être reconstitué grâce à la partie exhumée par les archéologues, grâce aux différents sondages et grâce à la photographie aérienne.


Dessin de reconstitution du fanum : extrait du dossier pédagogique "archéologie d'une ville gallo-romaine Aquae Segetae" (Jocelyne Vilpoux et Damien Aubriet)

   Un fanum (temple celte) est accolé au sanctuaire de l'eau, il a été reconnu lors des prospections aériennes de M. Jalmain dans les années 1970 mais il n'a pas encore été étudié. Dans cette position il ferme et domine l'espace sacré. Le plan est carré : au centre, la cella, la salle réservée à la statue du Dieu et tout autour une galerie pour abriter les fidèles lors des cérémonies. Seuls les prêtres pouvaient pénétrer dans la cella.
   L'archéologie a montré que des ex-voto étaient placés sur les murs du temple.
  On aimerait connaître à quel dieu ou déesse était consacré ce fanum. De toute évidence, il s'agissait d'une divinité de l'eau ou tout du moins qui a le pouvoir de guérir. Etait-ce un dieu typiquement celte ou un dieu issu du panthéon romain ? La réponse la plus évidente est de penser que la divinité protectrice de la source miraculeuse, Segeta, était aussi celle adorée dans le temple. Toutefois, les fouilles n'ont délivré, pour le moment, aucune statue de cette déesse.
   En revanche, un demi-buste d'Apollon (ou de Mercure) a été trouvé à proximité du bassin cultuel. Apollon est un dieu qui a de nombreuses attributions dont celle de guérir (dieu de la médecine). Beaucoup de sanctuaires celtes dédiés à des divinités guérisseuses étaient installés près d'une source aux vertus curatives, souvent sous la protection du dieu celte Borvo (ou Borvoni, Bormo, formes romanisées Bormonus ou Boramus).
Borvo est "le dieu thermal le plus important de Gaule et il est assimilé à l'Apollon grec. Le mot "Borvo" se décompose en berw « chaud, ardent, bouillant » et von « fontaine », et signifie « eau bouillonnante ». Le théonyme Borvo apparaît dans un certain nombre de toponymes de sources thermales tels que La Bourboule, Bourbonne-les-Bains, Bourbon-l'Archambault, Bourbon-Lancy et Barbotan-les-Thermes. Cette liste atteste la diffusion et l’importance du culte voué à cette divinité des sources bouillonnantes. Sa parèdre est Damona dont le nom signifie « Grande vache » (damo : boeuf en gaulois), elle est aussi appelée Bormona qui n’est pas sans rapport avec Boand des Tuatha Dé Danann de la mythologie celtique irlandaise.
   L'autre grand dieu de la médecine grecque est Asklépios (Esculape pour les Romains) associé à sa fille Hygie (Hugeia, "santé"). Le culte d'Esculape et d'Hygie sont bien attestés en Gaule.

   En conclusion : il est fort probable que le sanctuaire d'Aquae Segatae était bien dédié à la déesse Ségetae ; si ce n'était pas le cas, de nombreuses autres divinités auraient pu faire cet office.



Demi buste d'Apollon (?) : moulage offert par Mme Vilpoux, musée de Sceaux-du-Gâtinais

Apollon, Mercure, Eros (Sceaux)


Apollon. Bronze trouvé à Sceaux. Collection privée

Victoire ailée. Bronze trouvé à Sceaux. Collection privée

Extrait de "Sceaux-du Gâtinaus : un passé de prestige" (Groupe Histoire et Archéologie du Foyer rural de Château-Landon) 1997

SCEAUX-DU-GATINAIS - 8/17

L'espace cultuel : le temple

  SUITE   


Compte tenu des nombreux piratages du site, le click droit pour le copiage du texte et des images est dorénavant interdit. Site sous copyright.
Les élèves peuvent cependant récupérer les images à l'aide d'une copie d'écran pour leurs travaux pédagogiques non lucratifs et non publiables, y compris sur Internet.
Pour tout autre usage, contacter l'auteur:Contact