àà===========

SCEAUX-DU-GATINAIS

Une monnaie romaine représentant la déesse Segetae

 Retour  

Salonina Antoninien, Trèves 259-260 ap. J.-C.


A l'avers, l'impératrice Salonine et au revers, la déesse Segetae debout, les bras levés, priant dans dans un temple à 4 colonnes.

inscriptions :  SALONINA AVG  -  DEAE SEGETIAE

Poids 5 g, diamètre 22 mm

Salonine (Julia Cornelia Salonina), impératrice romaine de 254 à 268, fut l'épouse de l'Empereur Gallien (253/268). Salonine a émis des centaines de milliers de monnaies (antoniniens, as, sesterces, aurei, tétradrachmes) que l'on retrouve aujourd'hui en abondance et qui donnent des informations sur son aspect officiel. Sur ces monnaies elle apparaît coiffée d'un diadème et d'une double tresse remontant vers le sommet du crâne en cimier de casque.
L'iconographie constamment païenne de ses monnaies montre que l'impératrice honorait officiellement les cultes traditionnels (Junon, Vesta) et s'associait volontiers aux diverses divinités romaines (Vénus, Cérès, la Piété, la Fécondité, la Santé, la Fortune, la Pudeur, la Félicité publique, la Paix, etc.). Les références au Panthéon païen se sont même intensifiées sur ses monnaies en fin de règne avec la série du bestiaire présentant de nouvelles divinités protégeant les Augustes (le Centaure, le Capricorne, Pégase, la Panthère, Diane).
Malgré un paganisme affiché, le règne de Gallien et Salonine ne se désintéressa pas pour autant du christianisme puisqu'il fut marqué par l'arrêt des persécutions contre les Chrétiens suite au rescrit de Milan pris par Gallien en 260.

Cette monnaie fait partie de la série des antoniniens (ou antoninianus) qui ont été créés en 215 par l'Empereur Caracalla. Son nom officiel : Marcus Aurelius Antoninus a inspiré l'appellation de la monnaie qui avait une valeur de deux sesterces. À l'origine en argent, l'antoninianus a progressivement été dévalué et est devenu une monnaie de billon : un alliage à parts égales d'argent et de cuivre.
Les besoins croissants de financement de l’État à cause des guerres entrainèrent une production croissante d'antoniniens notamment à partir du règne de Gordien III (238-244), tandis que les frappes de deniers se réduisaient. La multiplication des émissions d’antoniniens par les nombreux empereurs et usurpateurs du milieu du IIIe siècle provoqua un mouvement de dépréciation et d’inflation qui s’accéléra à partir des règnes de Valérien (253-260) et de Gallien (260-268).
En 274, après avoir réunifié l’empire et durement réprimé les fraudes de l’atelier monétaire de Rome, Aurélien modifia le système monétaire, en émettant deux nouvelles monnaies de billon de meilleur aloi que l’antoninien dévalué, pesant 3,9 grammes : l'aurelianus marqué (20 parts de cuivre pour 1 part d’argent) et le double aurelianus (10 parts de cuivre pour 1 part d’argent).

Voir les différentes monnaies à l'effigie de l'impératrice Salonine
http://www.coinarchives.com/a/results.php?results=100&search=Salonina

 


Compte tenu des nombreux piratages du site, le click droit pour le copiage du texte et des images est dorénavant interdit. Site sous copyright.
Les élèves peuvent cependant récupérer les images à l'aide d'une copie d'écran pour leurs travaux pédagogiques non lucratifs et non publiables, y compris sur Internet.
Pour tout autre usage, contacter l'auteur:Contact
div.WordSection1 {page:WordSection1;} li.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin-top:0cm; margin-right:0cm; margin-bottom:10.0pt; margin-left:0cm; line-height:115%; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif" }