Le mausolée (ou le baptistère) de Galla Placidia à Ravenne 

En 402, Honorius abandonne Rome et fait de Ravenne la capitale de l'Empire romain d'occident. Galla PLacidia (390-450) fille de Théodose, sœur d'Honorius, belle, pieuse et aventureuse, épouse d'abord le beau-frère d'Alaric Athaulf, roi des Wisigoths, puis épouse le futur Constance III, général de son frère Honorius auquel elle fait donner le titre d'Auguste. A la mort d'Honorius, elle devient impératrice et gouverne fastueusement mais imprudemment l'Empire d'occident pendant la minorité de son fils Valentinien III. Fidèle à l'Église, elle soutient le pape Léon Ier dans sa lutte contre l'hérésie d'Eutychès (adepte du monophysisme : le christ incarné n'a qu'une seule nature, la divine) et fait construire à Ravenne son mausolée. Mais l'impératrice mourut à Rome où elle dut être enterrée et la destination des trois sarcophages du mausolée reste énigmatique, certains ont pu y voir ceux d'Honorius ou de Constance III mais sans preuves formelles. 
Ce qui fait la célébrité du mausolée ce sont les mosaïques, elles sont les plus ancienne de Ravenne, elles datent du milieu du Vème siècle, elles sont très fines et élégantes, elles se caractérisent par l'étendue de leurs coloris, notamment les bleus profonds, par la décoration géométrique, animale et végétale
(une des plus belles réalisations de l'art chrétien).


la coupole de la lanterne est sur pendentifs comme à Germigny

Cliquer sur la photo pour l'agrandir

Cliquer sur la photo pour l'agrandir

Cliquer sur la photo pour l'agrandir
l'alphabet hébraïque

Partie haute : sur chacune des quatre lunettes de la coupole, deux personnages, les apôtres, de part et d'autre de la fenêtre. De la main droite, ouverte vers le haut ils font un geste d'acclamation. A  leur pied, sur l'herbe verte, deux colombes (symbole des âmes) se tiennent près d'une fontaine (l'eau est le symbole de la purification).
Partie basse : à droite, St Laurent porte une croix et s'avance vers le gril enflammé, instrument de son martyre. Dans la main gauche, il tient un livre ouvert où se trouve écrit l'alphabet hébraïque. Il lève la tête vers le ciel bleu de la coupole, où huit apôtres debout sur les parois voisines lui montrent une croix d'or au milieu des étoiles entourées des symboles des quatre évangélistes.
A gauche, une armoire ouverte qui contient
les quatre évangiles. On peut lire le nom en latin des quatre évangélistes (symbole de la foi de St Laurent et rappel qu'en qualité de diacre il avait la charge de la bibliothèque). Voir le détail ci-dessous.

Cliquer sur la photo pour l'agrandir 

   
Cliquer sur la photo pour l'agrandir

                               Le bon pasteur
Au milieu d'un paysage intime, constitué de rochers, d'arbres, de buissons, sur un fond de ciel d'aurore, le bon pasteur, jeune et grave, vêtu d'un manteau pourpre, tient de sa main gauche une grande croix. A ses côtés, deux groupes de brebis élues tournent le museau vers lui.


Cliquer sur toutes les mosaïques pour les agrandir

Cliquer sur la photo pour l'agrandir
La bibliothèque ouverte avec les quatre évangiles :
MARCVS, LVCAS, MATTEVS, JOANNES

Cliquer sur la photo pour l'agrandir
Deux
cerfs (symbole de l'âme) boivent à la fontaine de vie dans un véritable lacis de feuilles d'acanthes en volutes.

Cliquer sur la photo pour l'agrandir      Cliquer sur la photo pour l'agrandir 

La coupole centrale hémisphérique, à l'intersection des quatre bras de l'édifice cruciforme, est animée par le scintillement de plus de huit cents étoiles d'or qui se détachent sur le ciel nocturne d'un beau bleu indigo. Au centre du monde des étoiles, la croix latine en or acclamée par les apôtres tout autour de la coupole et les quatre évangélistes sous leur forme symbolique dans les pendentifs.

Cliquer sur la photo pour l'agrandir

Les deux symboles de la colombe et de l'eau.
Agrandir pour voir la disposition des tesselles.

Cliquer sur toutes les mosaïques pour les agrandir

 

Page suivante : le Baptistère Néonien