Le Baptistère de la cathédrale ou Néonien. Ravenne.

Cliquer sur la photo pour agrandir

Le baptistère de la cathédrale (appelé aussi baptistère des Orthodoxes) fut érigé par l'évêque Ursus dans le premier quart du Vème siècle, sur un plan octogonal. Peu après, l'évêque Néon le fit recouvrir d'une coupole formée d'une série d'anneaux concentriques constitués de tubes en terre cuite pour l'alléger. Si l'extérieur est sobre (comme le baptistère des Ariens), l'intérieur offre une décoration somptueuse : marqueteries de marbres polychromes, stucs, mosaïques aux couleurs violentes et contrastées.

Cliquer sur la photo pour agrandir
Les fonts baptismaux

On peut distinguer 3 parties, de bas en haut :
- Au premier plan, les
fonts baptismaux où l'on plongeait les néophytes (baptême par immersion), ils sont de forme octogonale et ont déterminé le plan du bâtiment.
Soutenues par des colonnes antiques, les arcades inférieures sont décorées de belles mosaïques : sur un fond bleu sombre, parmi d'élégantes arabesques d'or, se détachent
huit blanches silhouettes d'apôtres.
- Au-dessus des arcades du rond-point, dans des niches, entre les fenêtres, des sculptures byzantines en
stuc représentant les prophètes.
Les arcs de décharge des baies sont ornés de mosaïques formant des motifs décoratifs orientaux :
paons, colombes, faisans...
- La coupole elle-même représente le baptême du christ et le cortèges des apôtres

Cliquer sur la photo pour agrandir
La coupole : 3 cercles concentriques

Cliquer sur la photo pour agrandir

On peut diviser la décoration de la coupole en trois parties : le médaillon central et les deux bandes concentriques qui l'entourent. La scène du baptême du Christ se trouve exactement au-dessus des fonts baptismaux, pour servir de modèle au rite devant s'y accomplir. Le Christ est debout immergé jusqu'à mi-corps dans les eaux du Jourdain tandis que St Jean Baptiste lui verse l'eau du baptême sur la tête. Le fleuve personnifié par un vieillard s'élève des eaux dans le geste de tendre au rédempteur un linge vert pour l'essuyer. La colombe (qui représente le St-Esprit), la tête du Christ et son bras droit ont été restaurés au XIXème siècle.

Cliquer sur la photo pour agrandir

La première bande qui entoure le médaillon central présente sur un fond bleu indigo les douze apôtres séparés les uns des autres par des chandeliers floraux réalisés avec des tesselles d'or. Les apôtres, divisés en deux groupes, à la tête desquels se trouvent St Pierre (voir plus bas) et St Paul, avancent en tenant, recouverte du pallium, une couronne ornée de pierres précieuses. Chaque apôtre peut être identifié grâce à son nom écrit près de sa tête. 
La deuxième bande concentrique est divisée en huit compartiments alternés :
- tantôt des
autels sur lesquels sont ouverts les livres des évangiles (voir plus bas)
- tantôt des
trônes ornés de pierreries sur lesquels est posée une croix (voir plus bas)
Chaque compartiment est séparé, soit par un jardin clos (représentant le jardin céleste), soit par deux sièges vides (ceux préparés par le Christ pour les élus). 

Cliquer sur la photo pour agrandir
 St Pierre (Petrus) portant la couronne

Cliquer sur la photo pour agrandir
Le trône

Cliquer sur la photo pour agrandir
L'autel

Page suivante : le Baptistère des Ariens