GERMIGNY-DES-PRÉS, L'ARCHITECTURE INTERIEURE

Le plan en croix grecque : au centre d'un carré de 10 m, quatre piliers déterminent neuf compartiments : celui du centre (1) délimite la base de la tour lanterne qui s'élève jusqu'au sommet de l'édifice et se termine en coupole sur pendentifs. Les quatre carrés adjacents au carré central (6,7,8,9) sont surmontés de voûtes en berceau et prolongés par des absidioles beaucoup plus basses qui dessinent les bras égaux de la croix grecque. Les quatre derniers compartiments (2,3,4,5) voûtés en berceau et arrondis en calotte aux extrémités est et ouest s'élèvent à une hauteur intermédiaire.
L'ensemble de l'oratoire est construit en calcaire lacustre local qui provient sans doute des carrières de Fay-aux-Loges, à 15 km de Germigny. 

Les arcs sont légèrement outrepassés, il ne s'agit pas vraiment de l'arc arabe mais de l'arc wisigothique moins fermé, ils donnent aux voûtes une richesse de lignes courbes du plus gracieux effet. Comme dans l'architecture wisigothique, les claveaux n'ont pas de clé de voûte au sommet de l'arc. De même, la base de l'arc repose, en retrait, sur le bord de l'imposte. Les piliers sont constitués d'assises régulières en grand appareil, il s'agit de pierre de taille layée, ayant alternativement 31 cm et 15 cm de hauteur.

Les arcs reposent sur des piliers carrés seulement par l'intermédiaire d'un tailloir.

En savoir plus sur les arcs (schémas)

Cliquer sur les photos pour agrandissement.

Les 4 grands arcs reliant les quatre piliers centraux soutiennent les murs de la tour lanterne, ils sont allégés d'une triple arcature ajourée et d'une fenêtre supérieure. La tour lanterne accomplit ainsi sa fonction : celle d'éclairer l'édifice.

En savoir plus sur les coupoles (schémas)

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Cliquer sur la photo pour l'agrandir
L'abside orientale (cliquez pour agrandir les photos)

L'abside est abrite la mosaïque, le maître-autel se trouvait sans doute dans cette abside orientale, sous la mosaïque, tandis que le trône épiscopal de Théodulf, puis par la suite celui des rois carolingiens, se tenait dans l'abside méridionale (Charles le Chauve séjourna à plusieurs reprises dans la villa de Théodulf). Les arcs de cette chapelle retombent sur de courtes colonnettes en marbre montées sur des assises de maçonnerie. Des colonnettes doubles marquent l'entrée de l'abside orientale. L'emploi de colonnettes jumelles semble avoir été courant dans l'architecture préromane de notre pays.  

Dessin de A. Haupt

Dessin de E. Gerspach, 1882

Dessin congrès archéologique, 1892

germi-interieur.jpg (39329 octets)
Vue de l'intérieur


fenêtre avec vitraux en albâtre

Les vitraux des fenêtres sont garnis de feuilles d' albâtre (comme dans le mausolée de Galla à Ravenne) qui tamisent la lumière en respectant les demi-teintes.

Germigny-des-Prés

 A retenir pour les 5èmes :
- un plan en croix grecque (deux branches égales) de type byzantin (influence orientale).
- une tour lanterne (avec une coupole sur
pendentifs) qui éclaire l'édifice.
- des
arcs outrepassés (comme chez les Wisigoths et les Musulmans).

Page suivante : la mosaïque de Germigny