Germigny-des-Prés. Les inscriptions qui attestent l'origine.

Avant de pénétrer dans l'église, sous le porche, on peut lire sur le linteau de la porte d'entrée une inscription latine. Cette inscription était à l'origine tracée en lettres d'argent à l'intérieur du clocher lanterne, elle a disparu mais a été retranscrite à l'endroit où on la voit aujourd'hui. On peut la traduire ainsi "C'est moi, Théodulphe, qui ai consacré ce temple en l'honneur de Dieu, qui que tu sois, qui le visite, daigne te souvenir de moi".

Sur les tailloirs des piliers, à droite et à gauche de l'autel, on peut lire 2 inscriptions latines (traduction) :
- à droite :
"3 janvier, dédicace de cette église"
- à gauche : "l'année de l'incarnation de N-S. 806 sous le vocable de St Germain et sainte Geneviève".
Mais la deuxième inscription est un faux grossier de M-T Chrétin
Voir l'explication détaillée de cet épisode rocambolesque
Mais qui est donc ce Théodulphe qui désire ne pas être oublié par le visiteur?
                                        Page suivante : Théodulf