Schémas des théâtres antiques
Page thématique

Les théâtres grecs et romains : schémas - vocabulaire - comparaison (Pour la Gaule, voir ici)

Le théâtre grec (Voir aussi la page principale sur le théâtre grec et le la page sur les masques)

On peut diviser le théâtre grec en 3 grandes parties :
1. Le koilon ou le theatron : (lieu d'où l'on regarde, en latin cavea), c'est l'ensemble des gradins.
Le premier rang est réservé aux spectateurs de marque (la
proédrie) ; les places sont attribuées en fonction des catégories sociales. Parfois, les magistrats ont des sièges réservés sur le chœur lui-même .
L'étagement des gradins est séparé par des paliers horizontaux : les
diazômata (praecinctiones en latin), ces promenoirs concentriques aux gradins permettent la circulation.
Le theatron est partagé en un certain nombre de secteurs égaux les uns aux autres : les
kerkides (cunei en latin). Les escaliers : les klimakes, (scalae en latin) délimitent les kerkides et permettent aux spectateurs de rejoindre leur place.

 

    
  



2. L’orchestra :
C'est un cercle de terre battue où se placent le chœur, les danseurs, chanteurs et musiciens qui accompagnent par intermèdes les acteurs. L'orchestra comporte aussi parfois un autel de sacrifice pour
Dionysos (la thymélé).
 


3. Le dispositif scénique :


Il comprend deux parties bien distinctes :

- La skênê (ne pas confondre avec notre scène qui est issue de ce mot) est une bâtisse qui sert de coulisses aux acteurs et forme le mur de scène à un ou deux étages. Il est percé de trois portes.

- Le proskenion (proscenium en latin, ou avant-scène) se situe devant la skênê, c'est une estrade en bois où jouent les acteurs* (la scène pour nous), elle est haute de 3 à 4 mètres, étroite et longue.
*
Il semble cependant que cette destination soit actuellement controversée.

Les sièges des personnalités (proédrie) sont séparés du reste de la cavea par un petit mur en marbre, le balteus (voir schéma ci-contre). Photo de la proédrie de Vienne.

Comparaison théâtre grec-théâtre romain

Le théâtre grec (vocabulaire grec)


A partir d'un schéma extrait de "Histoire du théâtre dessiné" - André Degaine - Nizet.

Le théâtre romain  (vocabulaire latin)


A partir d'un schéma extrait de "Histoire du théâtre dessiné" - André Degaine - Nizet.

Le théâtre grec
Plan type du théâtre grec selon Vitruve Epidaure Epidaure
Le théâtre romain
Plan type du théâtre romain selon Vitruve Aspendos Aspendos (Turquie)
Vitruve* : Architecture - Livre V : "La disposition du plan des théâtres présentera des caractères qui les feront distinguer entre eux; ceux qui seront dessinés avec des carrés appartiendront aux Grecs; ceux qui le seront avec des triangles équilatéraux seront pour les Latins".
*
Architecte romain du 1er siècle av JC
Lire le texte de Vitruve dans sa totalité ici.

- L'orchestra grecque a la forme d'un cercle entier tandis que l'orchestra romaine se limite à un demi-cercle
- Le proskenion grec est plus reculé que le proscaenium romain
- Le proskenion grec est presque deux fois plus étroit que le
proscaenium (ou pulpitum) romain mais en revanche deux fois plus haut.
Vitruve explique les causes de ces divergences : «Si nous donnons au proscaenium plus de largeur que les Grecs, c'est que, chez nous, tous les artistes jouent sur la scène, l'orchestra étant réservée aux sièges des sénateurs. La hauteur du proscaenium ne doit pas dépasser 5 pieds, afin que les personnes assises dans l'orchestra puissent voir tout le jeu des acteurs... Les Grecs ont une orchestra plus étendue, une scène plus reculée, un proscaenium moins large, pour la raison que, chez eux, si les acteurs tragiques et comiques jouent sur la scène, les autres artistes donnent leurs représentations dans l'orchestra».
Voir les remarques de De Bioul
- Les
acteurs (sur la scène) et les choristes (dans l'orchestre) sont donc nettement séparés dans le théâtre grec, ce qui n'est pas le cas dans le théâtre romain (schémas ci-dessous)


Théâtre grec ("Histoire du théâtre dessiné" - André Degaine - Nizet)

Théâtre romain ("Histoire du théâtre dessiné" - André Degaine - Nizet)
- Les théâtres grecs sont toujours construits adossés à une colline (Les Grecs ne connaissaient pas la technique de la voûte) tandis que dans de nombreux théâtre romains, les gradins sont construits sur des murs des voûtes et des colonnades (nécessité en terrain plat). Schémas ci-dessus.
- On accède au théâtre grec par des paradoï (passages ouverts entre  le proskenion et les ailes du theatron ) tandis qu'on accède à la cavea du théâtre romain par des corridors voûtés : les vomitoires (vomitorium). Les vomitoires permettent un accès en-dessous des gradins en utilisant un réseau de galeries couvertes en voûte d'arêtes. Ce système évite de mettre en contact les différentes classes sociales (voir schéma et photos -théâtre de Vienne - ci-dessous).

 

Schéma vomitoires

Vomitoire sous les gradins (Vienne)

Sortie des vomitoires (Vienne)

 Front de scène et vocabulaire

- Le théâtre grec est un lieu ouvert et naturel, les spectateurs voient le paysage alentour tandis que le théâtre romain est un lieu fermé par le mur de scène, le front de scène (frons scaenae) orné de colonnades et de statues et le velum (toile tendue au-dessus des gradins) qui abrite du soleil.
Voir la technique du velum : maquette de l'amphithéâtre d'Arles.
Musée d'Arles.

- Dans le théâtre grec, le décor est d'abord le mur de la skênê avec trois portes*, ensuite, on y accroche un décor peint assez sommaire et variant peu, la machinerie est également sommaire.
- Dans le théâtre romain, le décor est fixé aussi sur le mur du front de scène**, mais il y a innovation dans la machinerie pour créer de fortes sensations aux spectateurs. Ainsi, les Romains utilisent des trucages, des grues, des trappes pour faire apparaître et disparaître les acteurs, pour faire descendre du ciel les dieux ("deus ex machina").

* Trois portes : les représentations se déroulaient, à l'origine, devant un décor de palais : au centre, la porte royale par laquelle apparaissait le tyran des tragédies, de chaque côté, une porte latérale pour les personnages secondaires.
** Le mur de scène, dans le théâtre romain est composé de trois colonnades superposées avec un riche décor de niches et statues (celle de l'Empereur en particulier). Voir le mur de scène du théâtre d'Orange, l'un des mieux conservés de l'Empire romain


Théâtre de Sabratha en Libye


Théâtre d'Orange


Maquette théâtre Arles

Voir la page principale sur le théâtre grec et le la page sur les masques   (Pour la Gaule (théâtres-ampbithéâtres, voir ici)

PAGES THEMATIQUES
POLITIQUE

La Cité - Société (Athènes) - Vie politique (Athènes) - Guerres - La colonisation

RELIGION

La Création - Les Dieux - Les Héros - Fête et sacrifices - Rituels et fêtes - Le sanctuaire - Les nymphes - Les Muses

 

Orphée - Marsyas - La Toison d'or - Sapho - Perséphone - Héraklès - Mythologie-vocabulaire - Légendes de la Crète.

ARTS

Le temple grec - Le Parthénon - Ordre dorique/ionique - Le théâtre - Le théâtre-schémas - La statuaire grecque -

 

La céramique - La musique - Les masques

CULTURE

Homère (3 pages) - La philosophie grecque - Français et grec - L'hellénisme à Rome - Mathématiques et Grèce - Archimède (physique).

SPORT

Les Jeux Olympiques

DIVERS

Canal de Corinthe


Compte tenu des nombreux piratages du site, le click droit pour le copiage du texte et des images est dorénavant interdit. Site sous copyright.
Les élèves peuvent cependant récupérer les images à l'aide d'une copie d'écran pour leurs travaux pédagogiques non lucratifs et non publiables, y compris sur Internet.
Pour tout autre usage, contacter l'auteur : contact