société
Page thématique

La société athénienne au milieu du Vème siècle av JC (chiffres pour toute l'Attique)
Un mot mal connu ? double-cliquez dessus pour ouvrir le dictionnaire.

CITOYENS 40 000 LIBRES  CITOYENS
FEMMES ET ENFANTS 110 000 LIBRES  NON   CITOYENS
MÉTÈQUES 40 000 LIBRES  NON   CITOYENS
ESCLAVES 110 000 NON  LIBRES
Les citoyens :
     Les citoyens sont répartis en quatre classes selon leurs revenus. Chaque citoyen appartient à une tribu.
Pour être
citoyen au Vème siècle av. J.-C (jusqu'en - 451), il faut être né de père et mère athéniens (droit du sang), avoir été inscrit sur le registre du dème à 18 ans et avoir effectué son service militaire de 2 ans (éphébie). En - 451, Périclès modifie la loi et restreint la citoyenneté à la seule condition d'avoir un père citoyen et une mère fille de citoyen.
Les esclaves, les femmes et les métèques (étrangers) sont donc exclus de la communauté politique, comme dans la plupart des cités grecques. Cependant, si un métèque non barbare (c’est-à-dire grec) a accompli de hauts faits pour la cité, il peut recevoir à titre exceptionnel et en remerciement de ses actions la citoyenneté athénienne, moyennant finances. Une telle décision ne peut être prise qu'à la suite d'un vote de l'Ecclésia réunissant 6000 citoyens. Ces naturalisations sont donc très rares et solennelle
s.
     Le citoyen a des
DROITS :
-  celui de participer à la vie politique (droit de voter et d'être élu magistrat).
-  celui de posséder de la terre.
     Mais il a aussi des
DEVOIRS :
- il doit défendre la cité.
- il doit prendre part aux fêtes religieuses (les liturgies)
- il doit participer aux dépenses de la cité s'il est riche (les liturgies).
- il peut être désigné (par tirage au sort) comme juge au tribunal de l'héliée.
Si le citoyen manque à ses devoirs ou met la démocratie en danger, il peut être exilé, c'est l'ostracisme.
En savoir plus sur l'ostracisme
     Les
AVANTAGES de la citoyenneté :
En plus du pouvoir politique, la citoyenneté assure une
protection judiciaire (les citoyens ne pouvant ni être torturés sans poursuite ni être condamnés à la torture) et un avantage économique : seuls les citoyens peuvent avoir une propriété foncière. Ce privilège s'explique par l'histoire de la démocratie athénienne ; héritier d'un passé aristocratique, le régime considérait l'agriculture comme le seul travail digne d'un citoyen.

Les femmes des citoyens :
     Elles n'ont aucun droit civique, elles sont soumises à l'autorité de leur mari, sortent peu et s'occupent des travaux ménagers, le
gynécée, une pièce spéciale, leur est réservé dans la maison. Leur seul privilège est de transmettre la citoyenneté.
Xénophon parle "La divinité, selon moi, a adapté  la nature de la femme aux travaux et aux soins de l'intérieur et celle de l'homme aux travaux du dehors".

Les métèques :
     Ce sont des hommes libres, des
étrangers grecs ou barbares, installés à Athènes. Ils paient une taxe spéciale mais peuvent s'enrichir dans l'artisanat ou le commerce. Ils n'ont aucun droit politique, ne peuvent posséder de la terre mais ils sont soumis aux mêmes charges fiscales et militaires que les citoyens, ils sont surtout utilisés dans la flotte car ils ne peuvent être cavalier.

Les esclaves :
     Ils ne sont pas libres, ce sont des prisonniers de guerre ou ils ont été enlevés (hommes, femmes ou enfants) par des pirates. Ils ont été achetés par leur maître (citoyen, métèque, ou l'Etat), ils travaillent à la maison, aux champs, dans les ateliers, ou pour la ville (agents de police, cantonniers... ). Les travaux les plus pénibles leur sont réservés, dans les mines du Laurion par exemple (on les considère alors comme des "outils animés"). Les esclaves n'ont aucun droit mais ils peuvent être affranchis par leur maître. Ils peuvent aussi gagner leur liberté et devenir métèques dans des circonstances exceptionnelles, par exemple quand ils sont mobilisés pour faire la guerre, comme à Marathon. Les esclaves sont très nombreux car le travail manuel est mal considéré et chaque famille essaie d'en posséder. Certains sont instruits, le
pédagogue, par exemple, conduit les garçons à l'école, il assiste aux cours et sert de répétiteur.
     L'esclavage apparaît comme normal et n'est nullement remis en cause. Selon Aristote : "parmi les instruments, les uns sont inanimés et les autres animés...
l'esclave est un objet de propriété animé"

Faire le QCM sur la cité et la société

PAGES THEMATIQUES
POLITIQUE

La Cité - Société (Athènes) - Vie politique (Athènes) - Guerres - La colonisation

RELIGION

La Création - Les Dieux - Les Héros - Fête et sacrifices - Rituels et fêtes - Le sanctuaire - Les nymphes - Les Muses

 

Orphée - Marsyas - La Toison d'or - Sapho - Perséphone - Héraklès - Mythologie-vocabulaire - Légendes de la Crète.

ARTS

Le temple grec - Le Parthénon - Ordre dorique/ionique - Le théâtre - Le théâtre-schémas - La statuaire grecque -

 

La céramique - La musique - Les masques

CULTURE

Homère (3 pages) - La philosophie grecque - Français et grec - L'hellénisme à Rome - Mathématiques et Grèce - Archimède (physique).

SPORT

Les Jeux Olympiques

DIVERS

Canal de Corinthe