colonisation b
Page thématique

LA COLONISATION GRECQUE

PLAN
Qu'est-ce que la colonisation grecque
A quelle date la colonisation s'est-elle produite?
Pourquoi les Grecs ont-ils quitté leurs cités?
D'où viennent les colons et où se sont-ils établis?
CARTE de la colonisation
CARTE de la Grande-Grèce
Tableau de synthèse montrant quelques exemples de fondation
Comment la colonisation se déroule-t-elle?
Quels sont les rapports entre la colonie et la métropole?
Quels sont les rapports entre colons et indigènes?
Quelles sont les conséquences de la colonisation?
Pourquoi le mouvement de colonisation s'arrête-t-il?

Qu'est-ce que la colonisation grecque?
     Des Grecs quittent leur cité (la métropole : la cité mère) pour aller fonder une nouvelle ville : une colonie, en terre barbare. Ce mouvement s'appelle la colonisation.

A quelle date la colonisation s'est-elle produite?
     Le mouvement de colonisation a été intense à l'époque archaïque, du VIIIème siècle av JC au VIème siècle av JC.

Pourquoi les Grecs ont-ils quitté leurs cités?
  - Parce qu'ils manquent de terre (colonisation agricole). En Grèce, le sol est pauvre, il y a peu de plaines. Au VIIIème siècle av JC, la population s'accroît, les parcelles des paysans deviennent de plus en plus petites au fur et à mesure que la famille s'agrandit. Chez les nobles, seul l'aîné hérite de la terre, les cadets doivent chercher de nouvelles terres s'ils veulent s'enrichir. 
  - Parce qu'ils sont parfois chassés de leur pays. Les
luttes politiques sont nombreuses, soit entre les cités, soit à l'intérieur même des cités, des groupes entiers sont parfois condamnés à quitter leur cité (exil).
  - Parce qu'ils fuient la
guerre. Ainsi, à la fin du VIIème siècle et au début du VIème siècle av JC, les cités de Ionie fuient la menace perse, c'est le cas des habitants de Phocée qui fondent Marseille.
  - Parce qu'ils fuient la pauvreté. La famine, la sécheresse peuvent aussi conduire à l'expatriation, ainsi Chalcis décide qu'un citoyen sur dix devra partir pour fonder une colonie par manque de nourriture.
  - Parce qu'ils veulent s'enrichir en faisant du
commerce (colonisation commerciale pour contrôler les grandes routes maritimes) : artisanat, blé, matières premières... Les Grecs d’Asie (Milésiens et Phocéens) sont les initiateurs de cette colonisation commerciale.
  - Parce qu'ils sont
aventuriers. Les Grecs sont de bons marins, ils n'ont pas peur de la mer, ils sont nourris des récits de l'Odyssée et les techniques navales progressent.

D'où viennent les colons et où se sont-ils établis?
     Les premiers colons (-VIIIème siècle) cherchent des terres agricoles, ils viennent de l'île d'Eubée et de Grèce continentale et se sont établis en Grande-Grèce.
     La première colonie fut sans doute fondée par des Chalcidiens et des Érétriens au VIIIème  siècle av JC(-770) dans les îles Pithécousses (voir carte). Ensuite, ils fondent la cité de Cumes, à l'entrée de la riche plaine campanienne. D'autres Chalcidiens fondent
Naxos sur la côte orientale de la Sicile. Des Mégariens vers -750, s'installent sur la même côte à Mégara Hyblaea et, vers -733, des Corinthiens fondent Syracuse, la plus puissante cité grecque d’Occident. Un peu plus tard, les Chalcidiens se fixent à Zancle (Messine), puis, peu après, sur l’autre rive du détroit, à Rhégion. Enfin, ce sont des colons venus de Sparte qui s’installent au fond du golfe de Tarente où ils édifient la cité qui porte ce nom.  


Doriens: principalement établis dans le Péloponnèse : Mégare, Corinthe... Ioniens: Cités établis en Attique, en Asie Mineure et dans les îles de la mer Egée : Eubée... Achéens: cités du nord du Péloponnèse, Phocéens: de la cité Phocée (côtes d'Asie Mineure)

 

 

 

     A partir du milieu du VIIème siècle, les motifs commerciaux deviennent de plus en plus importants. Géographiquement, la répartition de ces colonies commerciales est différente de celle des colonies proprement agricoles. On les trouve surtout en  Occident : Gaule et Espagne, et sur le pourtour de la mer Noire (Pont-Euxin). Là, les Grecs ont trouvé des plaines fertiles et de nombreuses matières premières. Quant aux cités colonisatrices, ce sont, à l’exception de Mégara, des villes d’Asie Mineure : Rhodes, Phocée, Milet. Avant d'établir de véritables cités, les colons ont installé des comptoirs sur les côtes pour drainer les marchandises de l'arrière pays. Ainsi, Phocée fonde au début du VIème siècle av JC Marseille (Massalia) près de l'embouchure du Rhône pour se procurer des métaux (étain). Peu à peu, les comptoirs se transforment en cités qui sont les véritables moteurs de l'hellénisation.

Tableau de synthèse montrant quelques exemples de fondations
(tout en sachant qu'il n'y a pas une séparation totale entre colonisation "agricole" et "commerciale").

En rouge, les métropoles grecques. Une colonie peut jouer le rôle de métropole en créant à son tour une colonie par essaimage.

Date de fondation

Métropole

Colonie

Première vague

jusqu'en -675

Les colonies agricoles

Grande-Grèce

 

 

 

- 770 CHALCIS PITHECOUSSES
- 760 PITHECOUSSES CUMES
- 757 CHALCIS NAXOS DE SICILE
        NAXOS DE SICILE LEONTINOI
       CHALCIS CATANE
- 750 MEGARE MEGARA HYBLAEA
- 734 CORINTHE SYRACUSE
? CHALCIS ZANCLE
-730 ZANCLE RHEGION
FIN - VIIIème SPARTE TARENTE
FIN - VIIIème ACHAIE CROTONE - SYBARIS
Début VIIème SYBARIS POSEIDONIA - SIRIS
-675 CUMES PATHENOPE 
-675 RHODES+CRETOIS GELA
-675 CROTONE CAULONIA
Deuxième vague

Après - 675

Les colonies commerciales

 

Nord et nord-est de l'Egée    
- 676 MILET ABYDOS
- 660 MEGARE BYZANCE
Vers - 650 PAROS THASOS
- 600  CORINTHE POIDEE
 - 600 ATHENES SIGEE
- 560 ATHENES CHERSONESE
Pont-Euxin    
- 650 MILET SINOPE
- 646 MILET OLBIA
- 560 MEGARE HERACLEE DU PONT
- 575 MILET ODESSOS
- 540 HERACLEE DU PONT CALLATIS
Afrique    
- 650/- 625 MILET+SAMOS NAUCRATIS
- 630 THERA CYRENE
Occident    
- 675 SYBARIS POSIDONIA
- 600 PHOCEE MASSALIA
- 650 MEGARA HYBLAEA ACRAI  CAMARINA
- 663/-592 SYRACUSE SELINONTE
- 648 ZANCLE HIMERE
- 580 GELA AGRIGENTE
- VIème s MASSALIA THELINE (ARLES)
     Si les Grecs ont fondé peu de colonies sur la côte orientale de la Méditerranée et sur les côtes africaines (mis à part Naucratis et Cyrène) , c'est que ces rivages sont occupés depuis longtemps par un autre peuple de la mer qui domine la Méditerranée avec ses nombreux comptoirs marchands : les Phéniciens.

     Les Phéniciens et les Grecs, voulant les uns et les autres contrôler les routes commerciales maritimes et les terres agricoles les plus fertiles, sont amenés logiquement à s'affronter (en Sicile par exemple). 

Comment la colonisation se déroule-t-elle?
La fondation d'une colonie est une
véritable entreprise de tout un groupe bien organisé conduit par le fondateur de la colonie (l'oiciste) choisi dans une ancienne famille de la cité et ayant pouvoir d'accomplir les rites de la fondation. On commence en général par consulter l'oracle à Delphes pour connaître l'opportunité du départ et le lieu où la colonie doit s'établir (les prêtres eurent  ainsi un pouvoir considérable dans le mouvement de colonisation). Ensuite, les colons s'embarquent sur des navires légers, sans femme et sans enfants, ils naviguent le long des côtes (cabotage). Le voyage est périlleux : tempêtes, pirates... A l'arrivée, il faut parfois combattre les indigènes avant d'allumer le foyer avec le feu sacré emporté de la métropole. Le feu du foyer établit à tout jamais un lien de religion et de parenté entre les deux villes. La cité qui a fourni le feu est la cité-mère (la métropole, en grec "metropolis" : meter, mère et polis, cité), celle qui l'a reçu est la fille. Deux colonies de la même ville sont appelées cités-soeurs. Ensuite, les colons doivent construire la muraille, puis la ville elle-même. Les terres sont partagées en lots égaux.

Quels sont les rapports entre la colonie et la métropole?
La colonie est totalement
autonome de la métropole mais elle en a le plus souvent adopté les dieux et le système de gouvernement. Les liens peuvent rester très serrés entre les deux cités, elles commercent, s'entraident, les colons gardent des  obligations religieuses envers la métropole, ils envoient par exemple des représentants aux fêtes. Toutefois, la colonie n'a aucune obligation de soutenir militairement la métropole en cas de guerre et son commerce ne se fait pas exclusivement avec elle.

Quels sont les rapports entre colons et indigènes?
Les rapports entre colons et indigènes varient selon les lieux, les époques, les motivations des colons et l'aptitude des indigènes à résister, ils peuvent être
amicaux (colonisation des  cités chalcidiennes ) ou hostiles (cités doriennes). Souvent, les indigènes se sont hellénisés et fondus dans la population grecque mais le contraire ne s'est pas produit. Parfois, les indigènes ont su préserver leur identité et on ne trouve aucune trace d'échange avec les Grecs.

Quelles sont les conséquences de la colonisation?
     Les conséquences furent considérables. Au niveau
commercial, les échanges entre les colonies et et les métropoles furent un facteur de richesse pour tous. Les colonies, établies sur de riches terroirs agricoles produisaient le blé, et fournissaient les matières premières (laine, bois, minerais) qui manquaient à la métropole contre l'huile, le vin et les produits artisanaux (armes, céramique...). Certaines colonies devinrent ainsi de grands ports : Tarente en Italie du Sud, Syracuse en Sicile, Byzance sur les détroits qui donnent accès au Pont-Euxin (la mer Noire). 
     Sur toutes les côtes de la méditerranée et parfois très loin à l'intérieur des terres nous retrouvons des témoignages de ce commerce, notamment des
poteries que les Grecs ont vendues à leurs colonies et aux Barbares qui commerçaient avec elles. Le vase de Vix, en Bourgogne, est un témoignage de ces échanges (en savoir plus sur le vase de Vix). Mais les conséquences ont été aussi très importantes dans le domaine culturel, les colonies ont répandu la civilisation grecque en terre barbare : la langue, la religion, l'architecture, et ce n'est pas sans raison que l'Italie du sud et la Sicile ont été appelées "Grande-Grèce". Ainsi, les Grecs donnent l'écriture aux Etrusques qui la transmettent aux Romains, de même ce sont les Grecs qui enseignent aux Gaulois l'usage de l'écrit. Les Barbares se sont habitués à des modes de vie nouveaux, ils ont pris goût au vin, à l'huile, à la céramique, aux bijoux, ils ont appris à construire des villes en damier (les rues se coupant à angle droit).
     Les échanges
favorisent aussi le développement de la monnaie, chaque cité a sa propre monnaie d'argent. Une nouvelle classe sociale, celle des marchands enrichis par le commerce, se constitue et conteste le pouvoir des nobles. Ces bourgeois, alliés aux petits propriétaires terriens, aspirent à remplacer les nobles dans la défense de la cité, équipés de nouvelles armes plus légères, ils forment des soldats d'un type nouveau : les hoplites. Cette nouvelle infanterie est plus efficace et plus facile à commander, à faire manœuvrer que les armées des nobles sur leurs chars. De même, les ouvriers sont concurrencés par l'arrivée massive des esclaves des colonies et sont réduits au chômage. Des troubles éclatent dans les cités, les législateurs évitent l'anarchie en écrivant les lois connues jusqu'ici seulement des nobles (ex : Zaleucos à Locres et Charondas à Catane). La misère subsiste cependant ce qui va favoriser l'arrivée d'ambitieux portés au pouvoir par le peuple mécontent : les tyrans (comme à Gela ou Syracuse). Ces derniers, autoritaires, seront à leur tour chassés par le peuple qui aspire à gouverner lui-même, c'est la naissance de la démocratie. On peut dire que la colonisation a eu une influence politique réelle et qu'elle nous a donné notre système de gouvernement actuel. 
La Grande-Grèce fut  donc le centre d’une civilisation brillante, son influence se fit fortement sentir dans tout le monde romain et favorisa l’introduction à Rome de l’hellénisme. La Grande Grèce c'est aussi la terre des philosophes :
Pythagore, Empédocle d'Agrigente, les Eléates, celle d'une école originale de sculpture au début de l’époque classique autour de Pythagoras de Rhégion, celle des poètes : Stésichore d'Himère, Ibycos de Rhégion, celle d'Archimède. La céramique de Grande-Grèce a même fini par supplanter la céramique attique. C’est de Grande-Grèce que sont originaires les premiers grands écrivains latins, Livius Andronicus, Ennius. C’est enfin par son intermédiaire que certains dieux grecs parvinrent à Rome, bien avant que Rome se soit rendue maîtresse de la Grèce.

Pourquoi le mouvement de colonisation s'arrête-t-il?
     Au VIème siècle av JC, le mouvement de colonisation s'arrête : en occident, les Etrusques et les Carthaginois contiennent l'expansion grecque tandis qu'en orient l'Empire perse naissant met en péril la Grèce elle- même.

PAGES THEMATIQUES
POLITIQUE

La Cité - Société (Athènes) - Vie politique (Athènes) - Guerres - La colonisation

RELIGION

La Création - Les Dieux - Les Héros - Fête et sacrifices - Rituels et fêtes - Le sanctuaire - Les nymphes - Les Muses

 

Orphée - Marsyas - La Toison d'or - Sapho - Perséphone - Héraklès - Mythologie-vocabulaire - Légendes de la Crète.

ARTS

Le temple grec - Le Parthénon - Ordre dorique/ionique - Le théâtre - Le théâtre-schémas - La statuaire grecque -

 

La céramique - La musique - Les masques

CULTURE

Homère (3 pages) - La philosophie grecque - Français et grec - L'hellénisme à Rome - Mathématiques et Grèce - Archimède (physique).

SPORT

Les Jeux Olympiques

DIVERS

Canal de Corinthe


Compte tenu des nombreux piratages du site, le click droit pour le copiage du texte et des images est dorénavant interdit. Site sous copyright.
Les élèves peuvent cependant récupérer les images à l'aide d'une copie d'écran pour leurs travaux pédagogiques non lucratifs et non publiables, y compris sur Internet.
Pour tout autre usage, contacter l'auteur : contact