La céramique grecque
Page thématique

LA CÉRAMIQUE GRECQUE 

(Isabelle Didierjean, professeur agrégé de Lettres classiques)

     Les vases grecs sont des objets utiles faits pour boire ou contenir des liquides. Cependant ils étaient également appréciés pour leur forme, leur facture et leur décor. Ceux qui étaient fabriqués dans les ateliers athéniens étaient particulièrement prisés et exportés très loin.

I/ CHRONOLOGIE

1/ La céramique géométrique

a/ -1050/- 900 : période protogéométrique

            Le décor est géométrique : cercles, demi-cercles, triangles hachurés, losanges quadrillés sur une bande centrale qui fait le tour du vase, le reste étant clair ou hachuré.

b/ - 900/- 650 : période géométrique attique

            Le décor est fait de chevrons, de hachures, de losanges, de méandres, de croix gammées ; il est clair sur fond sombre ou sombre sur fond clair. La représentation de la figure humaine, très stylisée, apparaît : un cercle représente la tête, un triangle le torse ; les jambes sont filiformes.

c/ En Crète

            Le style décoratif géométrique s’enrichit de plantes, de serpents etc…

2/ La céramique orientalisante

            Au VII° siècle, une vague d’orientalisme déferle sur la Grèce. C’est la période d’apogée de la colonisation grecque. De nouvelles formes de vases apparaissent ainsi que de nouveaux motifs : végétaux, palmettes, lions, sphinx, sirènes, monstres. Deux grands groupes de céramiques coexistent : la céramique ionienne et la céramique corinthienne.

3/ La céramique attique à figures noires

            En – 550, la céramique attique supplante la céramique corinthienne qui a inventé la technique de la figure noire se détachant sur le fond rouge. Les détails sont marqués par des incisions au burin, accompagnées de retouches de rouge ou de blanc. Le répertoire décoratif est très riche et puise dans les légendes mythologiques. Des inscriptions identifient les personnages représentés. Les peintres et les potiers signent leurs œuvres : Clitias, Ergotimos, Exékias, Amasis…

4/ La céramique attique à figures rouges

            a/ vers –530 : apparition d’un nouveau style    

            Le vase est recouvert de vernis noir et la figure est réservée en rouge ; les détails sont rendus au pinceau.

            b/ -530/ - 470 : le style sévère

            L’être humain devient un sujet privilégié. Les artistes représentent la vie quotidienne. Le corps humain est rendu de façon précise : détails, proportions … Les corps sont drapés. Le modelé et le volume sont rendus par des hachures.

            c/ - 470/ -400 : le style classique

            La perspective est mieux rendue. Les figures sont réparties librement sur toute la surface, et non plus seulement sur un bandeau. Des lignes ondulées figurent le paysage. Au IV° siècle, la décoration devient très chargée : profusion de personnages, de formes et de couleurs. En réaction, certains potiers créent des vases sobres, au brillant d’un noir profond, sans décoration. Les peintres attiques (figures noires et/ou rouges) : Andokidès, Nicosthène, Euphronios, Kléophradès, Makron…

II/ TECHNIQUE

            Les vases sont le résultat d’un long travail où interviennent de nombreux ouvriers. En effet, il faut extraire l’argile, la pétrir, l’affiner, tourner les pièces, les décorer une à une, chauffer longuement le four, surveiller minutieusement la cuisson. A chaque étape peuvent intervenir des malfaçons. C’est pourquoi les potiers se placent sous la protection d’Athéna.

1/ Les vases à figures noires

            Dans un four, on chauffe les vases en argile jusqu’à ce que celle-ci passe du brun au rouge ; puis on met du bois vert dans le foyer et les vases deviennent entièrement noirs. Après refroidissement, les parties vernies (avec de l’argile très fine mélangée à de la cendre de bois), c’est-à-dire les figures, restent noires. Les autres parties, c’est-à-dire le fond, repassent au rouge.

2/ Les vases à figures rouges

            C’est la même technique, mais inversée : c’est le fond qui est enduit de vernis et qui reste noir.

III/ LES FORMES ET LES USAGES

Les formes des vases varient en fonction de leur usage :
1/ Les vases pour la conservation :
- le pithos : très grosse jarre qui permet la conservation des liquides ou des grains (on dit que c'est dans un récipient de ce type que vivait le philosophe athénien Diogène; c'est également dans un pithos que s'est réfugié Eurysthée quand il a vu arriver Cerbère ramené des Enfers à sa demande par Héraclès : c'est l'un des douze travaux d'Héraclès);

- l'amphore : enterrée dans le sol, elle stocke essentiellement les liquides (vin, huile...).
Ces deux types de récipients ne sont pas vernissés ni peints, contrairement aux autres vases, présentés ci-dessous (ainsi les amphores peintes ne sont pas destinées au simple stockage mais sont destinées à être montrées).
 


1         2          3

1. pithos orientalisant à reliefs, vers 675 av. J.C., Crète
2. pithos orientalisant à relief, vers 670 av. J.C., fabrication cycladique
3. pithos orientalisant à reliefs, fabrication rhodienne

 Le pithos L'amphore

2/ Les vases à transporter les liquides :

- l’amphore (dotée de deux anses pour faciliter le transport, elle permet aussi de stocker des liquides ; on en a retrouvé un grand nombre dans la cale des navires ayant fait naufrage) ;

- la pélikè (variante plus trapue de l’amphore, elle en assume les mêmes fonctions) ;

- l’hydrie (munie de trois anses, deux anses latérales pour le transport et une anse verticale pour verser, elle est utilisé par les femmes pour chercher l’eau (udor en grec) à la fontaine.

Amphore panathénaïque Amphore à panse Amphore à col Péliké Hydrie

3/ Les vases à contenir des liquides :

- le dinos (posé sur un support dans la salle du banquet, il contient du vin) ;

- le cratère (dont le nom vient du verbe « kratein » : « mélanger », car on y ajoute de l’eau au vin, jamais consommé pur car trop épais et trop alcoolisé) ;

- le stamnos (qui contient également du vin).

Cratère à colonnettes Cratère en cloche Cratère en volutes Cratère en calice
Dinos sur pied Stamnos

4/ Les vases à puiser et à verser :

- l’oenochoé (pourvue d’une seule anse, elle sert à puiser le vin dans le cratère, une fois qu’il est mélangé, et à le verser ensuite dans les coupes) ;

- l’olpè (idem) ;

- le kyathos (idem).

Oenochoé Olpé Kyathos

5/ Les vases à boire :

- le canthare (profond et surmonté de deux anses assez hautes, il est réservé en général à Dionysos, dieu du vin) ;

- le skyphos (il sert à boire) ;

- la kylix (cette coupe sert également à boire).

Au cours des banquets, les coupes sont utilisées lors d’un jeu appelé cottabe : on tient la coupe par l’index passé dans l’une des anses et on la fait tournoyer afin de projeter quelques gouttes de liquide restant sur une cible, pendant que les autres convives font des paris.

Coupe Canthare Skyphos

Parmi les vases à boire, on peut citer également le rhyton : cet objet étonnant représente en général la forme d'un animal et est utilisé dans les banquets (un trou à la base permet au liquide de couler dans la gorge du buveur) ou pour les libations dans les cérémonies religieuses.

6/ Les vases de la toilette :

- l’aryballe (flacon de petite taille qui contient des huiles parfumées dont se servent les femmes et les athlètes après l’exercice ; le col étroit permet de verse de petites quantités de liquide tandis que l’embouchure large permet de la remplir facilement) ;

- l’alabastre (idem) ;

- le lécythe (idem) ;

- la pyxide (boîte pour les poudres et les fards, parfois les bijoux) ;

Pyxide Lécythe Alabastre Aryballes

7/ Les vases rituels :

Certains vases de la vie quotidienne ont également une fonction dans les rituels religieux. Ainsi l’oenochoé et la coupe sont-elles utilisées pour les libations et les petits vases à parfum pour les rituels funéraires. De plus le défunt emporte avec lui dans la tombe les vases qui lui seront nécessaire dans la vie après la mort, à l’image de la vie terrestre.

Deux vases ont un rôle uniquement religieux :

- le lébès gamikos (ce vase nuptial est offert à la jeune mariée et représente des scènes de mariage) ;

- la loutrophore (on y transporte l’eau destinée au bain rituel de la mariée ou à la toilette du défunt).

 
Lebes gamikos Loutrophore

IV/ LE DECOR

            Les vases grecs sont pour nous une description en images de la civilisation grecque : aventures mythologiques, scènes de batailles, actes de la vie quotidienne… Ils nous renseignent sur la religion, le théâtre, les costumes, les métiers, la navigation, les armes, les instruments de musique, le sport etc …


Ajax portant le corps d'Achille, vers 520-510 av. J.-C., Amphore à figures noires, Paris, musée du Louvre - Photo Erich Lessing

A
chille et Ajax jouant, amphore attique à figures rouges (v. 530 av. J.-C.)


Coupe à figures rouges, signée par Euphronios, potier.
Athènes, vers 500-490 avant Jésus Christ.


Œnochoé à bec tréflé du style des chèvres sauvages, v. 625‑600 av. J.-C., musée du Louvre


Récipient (Cratère funéraire)
Date : approx. entre 750 et 700 avant J.C 


Peintre C
Exaleiptron à figures noires, vers 570-560 avant J.-C.
Provenance : Thèbes
Fabrication : Athènes : la naissance d’Athéna


Tête de guerrier, état de l'ancienne restauration.
Cette tête d'hoplite ornait une amphore
attique à figures noires

Isabelle Didierjean, professeur agrégé de lettres classiques au collège public Jeanne d'Arc - Orléans.

PAGES THEMATIQUES
POLITIQUE

La Cité - Société (Athènes) - Vie politique (Athènes) - Guerres - La colonisation

RELIGION

La Création - Les Dieux - Les Héros - Fête et sacrifices - Rituels et fêtes - Le sanctuaire - Les nymphes - Les Muses

 

Orphée - Marsyas - La Toison d'or - Sapho - Perséphone - Héraklès - Mythologie-vocabulaire - Légendes de la Crète.

ARTS

Le temple grec - Le Parthénon - Ordre dorique/ionique - Le théâtre - Le théâtre-schémas - La statuaire grecque -

 

La céramique - La musique - Les masques

CULTURE

Homère (3 pages) - La philosophie grecque - Français et grec - L'hellénisme à Rome - Mathématiques et Grèce - Archimède (physique).

SPORT

Les Jeux Olympiques

DIVERS

Canal de Corinthe


Compte tenu des nombreux piratages du site, le click droit pour le copiage du texte et des images est dorénavant interdit. Site sous copyright.
Les élèves peuvent cependant récupérer les images à l'aide d'une copie d'écran pour leurs travaux pédagogiques non lucratifs et non publiables, y compris sur Internet.
Pour tout autre usage, contacter l'auteur : contact