P2

Page 3 - ATHÈNES au V° s av. J.-C. : une cité en Grèce 3/3 - La ville


 P4

     Au Vème siècle av. J.-C., 30 000 personnes (sur les 300 000 de l'Attique) vivent dans la ville d'Athènes. Les artisans sont nombreux, ce sont pour la plupart des métèques (des étrangers), ils se regroupent par quartier selon leur métier : les forgerons au Pirée, les potiers au Céramique, les tanneurs  sur les bords de la rivière Illisos... Il y a aussi beaucoup d' esclaves, ils appartiennent soit à l'Etat, soit à un maître.
     Le centre de la ville est l'agora, la place publique, entourée de bâtiments officiels politiques : les sièges de la Boulè, de l'Héliée, des stratèges. L'agora a aussi une fonction économique, le marché s'y installe, c'est également un lieu de rencontres pour les promeneurs.
   Cliquer ici pour en savoir plus sur l'Agora

L'Agora : la place
L'Acropole : la colline où se trouvent les temples
La Pnyx : la colline où se réunit l'Ecclésia, l'assemblée des citoyens.
(Le mot "Pnyx" signifie "l'endroit où l'on est serré", Périclès, Démosthène, Thémistocle... y prononcèrent de grands discours).
L'Aréopage : la colline d'Arès où l'on juge les criminels.
(lieu consacré à Arès, le dieu meurtrier, et aux Erinyes, les déesses de la vengeance, dont le sanctuaire servait d'asile aux meurtriers).
En savoir plus sur l'Aréopage

La voie sacrée : le chemin emprunté par la procession des panathénées


Extrait Guide Vert Michelin


Compte tenu des nombreux piratages du site, le click droit pour le copiage du texte et des images est dorénavant interdit. Site sous copyright.
Les élèves peuvent cependant récupérer les images à l'aide d'une copie d'écran pour leurs travaux pédagogiques non lucratifs et non publiables, y compris sur Internet.
Pour tout autre usage, contacter l'auteur : contact