Syracuse en lutte conte carthage
 

P 1/3 : SYRACUSE : la cité la plus puissante de Sicile, en lutte permanente contre Carthage

Syracuse (du nom d'un marais tout proche)fut dans l'Antiquité la ville la plus importante de Sicile (300 000 hab). Elle est fondée en 733 av JC par des colons corinthiens qui s'installent sur la petite île d'Ortigia ("caille" en grec), cette colonie va se développer, en entraîner d'autres et devenir le centre de l'hellénisme occidental. En 491 av JC, elle est attaquée par Hippocrate, tyran de Gela; son successeur, Gélon, s'empare de la ville et en fait sa capitale en 485 av JC. Après avoir conclu une alliance avec Agrigente, Gélon remporte une grande victoire sur les Carthaginois à Himère (-480) et rassemble autour de lui toutes les villes grecques menacées. 

  A la mort de Gelon, en -478, son frère Iéron lui succède, il attire à sa cour des philosophes et des poètes : Pindare, Eschyle, Simonidès. La victoire de Cumes sur les Etrusques étend l'influence de Syracuse en Italie méridionale. Mais cette puissance inquiète les Athéniens qui envoient Alcibiade combattre Syracuse aidée par Sparte, la flotte athénienne est détruite dans le port d'Ortigia en -413. Avec Denys Ier (l'Ancien), Syracuse connaît une période de prospérité. Le tyran va se heurter aux attaques continuelles de Carthage, il vit dans la suspicion, enfermé derrière les murailles de son château, porte toujours une cuirasse, se méfie des barbiers; l'épée qu'il aurait fait suspendre au-dessus de la tête de Damoclès reste le symbole d'un danger permanent. Mais Carthage, après avoir vaincu Agrigente et Gela, assiège Syracuse sans succès. Syracuse devient une puissance maritime et étend son influence sur toutes les villes grecques de Sicile. Denys le Jeune succède à son père, idéaliste et grand mécène, il appelle Platon pour mettre en place la République idéale, mais c'est un échec. Carthage assiège à nouveau Syracuse, c'est Timoléon de Corinthe, qui avec 1000 hommes, libère la ville et chasse Denys le Jeune. En -317, Syracuse tombe sous la domination du tyran despotique Agathoclès. Guerrier ambitieux, il se heurte aussi à Carthage, il tue lui-même Hamilcar venu assiéger sa ville et porte la guerre en Afrique, Carthage est à son tour assiégée (-310 à -300). La paix signée, Syracuse étend sa domination sur toute la Grande Grèce. A la mort d'Agathoclès (-289), Carthage assiège à nouveau Syracuse qui fait appel à Pyrrhus, roi d'Epire et gendre d'Agathoclès. La Sicile est à nouveau libérée. Iéron II s'empare alors du pouvoir à Syracuse pour 50 ans de paix (-265 à -215) grâce à l'alliance avec les Romains. Mais le successeur de Hiéron, Geronimus, commet l'erreur de rompre l'alliance avec Rome. Marcellus met le siège devant Syracuse bien défendue par les géniales machines de guerre d'Archimède. Deux ans  plus tard (-212), la ville passe sous domination romaine, Archimède meurt au cours des combats.     


Compte tenu des nombreux piratages du site, le click droit pour le copiage du texte et des images est dorénavant interdit. Site sous copyright.
Les élèves peuvent cependant récupérer les images à l'aide d'une copie d'écran pour leurs travaux pédagogiques non lucratifs et non publiables, y compris sur Internet.
Pour tout autre usage, contacter l'auteur : contact