AGRIGENTE d

P 1/4 : AGRIGENTE : "la plus belle ville des mortels" Pindare 

cartagri.gif (10470 octets) Agrigente jouit d'un site élevé exceptionnel, face à la mer, entre deux vallées profondes. La ville antique : Akragas (du nom du fleuve qui la bordait à l’est) fut fondée en 580 av JC par Gela, colonie grecque, elle-même fondée par des habitants de  Rhodes et des Crétois. En 825 après J.-C., les Arabes l’appelèrent Gergent (Girgenti en italien, puis Agrigento). Agrigente occupe aussi une position stratégique, au centre de l’île et face à Carthage, elle est "l'oeil de la Sicile". Cette position va lui valoir une histoire riche et mouvementée.

La gloire d'Agrigente est marquée par la personnalité de deux tyrans : Phalaris et Théron. Les premiers temples furent édifiés par Phalaris (570-554 av JC) à qui sont attribuées de légendaires cruautés telles que la torture du taureau de bronze ardent dans lequel il introduisait ses opposants pour les faire rôtir. La ville atteint son apogée sous le règne de Théron (488-472 av JC), la cité s'étend alors sur les versants des deux collines, entre les deux rivières, et est entourée d'un mur d'enceinte percé de huit portes protégeant les sanctuaires de la "vallée des temples" construits sur les terrasses. La ville devient un centre de rayonnement littéraire,  à la cour du tyran vivent des poètes comme Simonide, Bacchylide et surtout Pindare, qui compose à partir de 490 deux odes pour Théron vainqueur à Olympie, deux odes pour son frère Xénocrate victorieux aux jeux Pythiques (à Delphes) et Isthmiques, une autre pour le flûtiste d’Agrigente Midas. C’est à cette époque que travaille l’architecte Phaïax, particulièrement habile pour les aménagements hydrauliques (égouts, canalisations). L’opulence de la ville, qui est évoquée par l’historien Diodore de Sicile plusieurs siècles plus tard, atteint son apogée après la bataille d’Himère (480 av JC) : alliée à Syracuse et à Himère, Agrigente triomphe de Carthage, ce qui lui permet d'étendre sa puissance jusqu'aux côtes tyrrhéniennes (elle aurait compté alors 200 000 hab). Après la mort de Théron, son fils lui succède mais il est vite chassé de la ville; un gouvernement démocratique est institué, le grand savant Empédocle est l'inspirateur de la constitution. Pendant la guerre entre Athènes et Syracuse, en -415, Agrigente garde une attitude neutre mais elle ne peut résister aux Carthaginois en -406 et est pillée et incendiée par l'armée d'Hannibal en -339. Timoléon, le vainqueur des Carthaginois à Syracuse, fait reconstruire la ville et lui redonne son antique splendeur. Comme ses voisines, Agrigente passera sous la domination romaine (-210).


Compte tenu des nombreux piratages du site, le click droit pour le copiage du texte et des images est dorénavant interdit. Site sous copyright.
Les élèves peuvent cependant récupérer les images à l'aide d'une copie d'écran pour leurs travaux pédagogiques non lucratifs et non publiables, y compris sur Internet.
Pour tout autre usage, contacter l'auteur : contact