DIDYMES
DIDYMES, un temple monumental (le troisième du monde grec) 9 pages

 suite

Le temple de Didymes (Didymaion) se situe à 19 km au sud de Milet dont il était dépendant, une voie sacrée pour les pèlerins reliait Milet à Didymes, elle était pavée de marbre et dans sa dernière partie bordée de statues de lions, de sphinx, de sarcophages où reposaient les membres de la famille des Branchides chargés du sanctuaire. Le temple de Didymes ressemble à tous égards au temple d'Artémis d'Ephèse (Artémision), tous deux ont été construits par les mêmes architectes (Paionios d'Ephèse et Daphnis de Milet), ils sont tous les deux dédiés aux dieux jumeaux de l'Olympe, Artémis pour Ephèse, Apollon pour Didymes (qui signifierait justement "jumeaux"). Didymes, étant consacré à Apollon, est donc un sanctuaire oraculaire (on y rendait des oracles) comme à Delphes ou à Claros. Didymes doit son origine à la présence d'une source à l'orée d'un bosquet de lauriers, l'arbre d'Apollon. Selon la légende la source se tarit quand les Perses détruisirent le deuxième temple, elle aurait jailli à nouveau quand Alexandre reconstruisit le temple avec des dimensions colossales (109 m de long sur 51 m de large), le péristyle était constitué d'une double colonnade ionique de 120 colonnes (10 piliers en façade et 21 de chaque côté). Le temple est bien conservé, hormis la double colonnade (temple diptère) qui s'est effondrée lors d'un tremblement de terre (il reste seulement 3 colonnes debout).

- 1er temple au VIIème siècle av JC quand les Grecs abordèrent en Asie Mineure.
- 2ème temple * au VIème siècle av JC, plus grand que le premier pour accueillir les nombreux pèlerins. Mais ce temple est saccagé par les Perses en -494, en représailles des révoltes des cités ioniennes.
- 3ème temple colossal rebâti sous Alexandre le Grand au IVème siècle av JC (-331, -330)

F11 pour une navigation plein écran.

 

Le temple hellénistique est surélevé, il est construit sur les ruines des deux premiers temples archaïques. Après avoir gravi les dix degrés (marches), les pèlerins accédaient au pronaos, large vestibule soutenu par 20 colonnes, il n'en reste que les bases. Au pied des marches, on distingue encore les bases de l'autel circulaire où les prêtres immolaient une chèvre ou un mouton pour en examiner les entrailles afin de voir si Apollon était disponible et si l'oracle pouvait être rendu.
* le 2ème temple était d'ordre ionique et hyptère (à ciel ouvert), ce qui fit dire à Strabon qu'il était inachevé.
09didymes.jpg (90043 octets)

plan-tple-didym.jpg (38276 octets)

Reconstitution du pronaos et de la colonnade.
Cliquer sur la photo pour l'agrandir

Cliquer sur le plan pour l'agrandir

 

 suite


Compte tenu des nombreux piratages du site, le click droit pour le copiage du texte et des images est dorénavant interdit. Site sous copyright.
Les élèves peuvent cependant récupérer les images à l'aide d'une copie d'écran pour leurs travaux pédagogiques non lucratifs et non publiables, y compris sur Internet.
Pour tout autre usage, contacter l'auteur : contact