LES  TOMBEAUX

  LES PYRAMIDES - Page 3/7.

Les premières pyramides lisses


La pyramide de Chéops

La pyramide lisse  est une évolution rapide (moins d'un siècle) de la pyramide à degrés. Les degrés sont comblés (en vert sur le schéma) afin de donner au monument la forme d'un tétraèdre lisse pointant vers le ciel. Cette forme épurée rappelle le benben d’Héliopolis. Comme dans la pyramide à degrés, la forme de la pyramide lisse pouvait permettre l'ascension de l'âme du pharaon vers le ciel : d'après les Textes des pyramides, lorsque le pharaon mourait, le soleil durcissait ses rayons pour en faire un une rampe par laquelle le roi défunt montait au ciel. Mais la pyramide lisse symbolise aussi les rayons solaires qui tombent sur la terre et assurent la protection de la tombe royale.
Cette transformation entre la pyramide à degrés et la pyramide lisse s'effectue sous le pharaon  Snéfrou (fondateur de la IVème dynastie vers 2600 av JC). Snéfrou termina (?) la pyramide de Méïdoum commencée par son père supposé, Houni, il fit également édifier à Dachour (à quelques km au sud de Saqqarah) deux grandes pyramides : la pyramide rhomboïdale et la pyramide rouge.


La pyramide de Méïdoum  du roi Houni
La pyramide de Meïdoum
Hauteur d'origine 93 m

La pyramide de Meïdoum : une pyramide non terminée?
Lieu : Meïdoum , constructeur : Houni? puis Snéfrou?
Hauteur : 93 m, Largeur : 147 m, IIIème et IVème dynasties?

La pyramide de Méïdoum (Méïdoum est le nom arabe de la localité) se trouve à 19 km au sud de Saqqarah, elle fut commencée par le roi Houni, dernier roi de la IIIème dynastie. Il s'agit d'une pyramide à degrés (8) recouverte d'un parement pour lui donner un aspect lisse, il s'agirait donc du premier essai de pyramide lisse. Aujourd'hui, le parement n'existe plus et il ne reste que le noyau de la pyramide. On a avancé que le roi Snéfrou aurait terminé cette pyramide commencée par son père supposé mais que le parement n'aurait pas tenu et aurait glissé, ce qui explique l'aspect actuel. D'après les dernières recherches, il semblerait plutôt que la pyramide n'aurait jamais été achevée et que les débris aux alentours seraient les restes des rampes de construction démontées. Aujourd'hui, la pyramide culmine à 65 m, l'entrée est située sur le côté nord à une vingtaine de mètres du niveau du sol, la galerie (1,5 m de hauteur) conduit à la chambre funéraire voûtée en encorbellement, le sarcophage n'a pas été retrouvé.
Le complexe funéraire représente le plan type égyptien, il est disposé pour la première fois sur l'axe Est-Ouest (au lieu de Nord-Sud) afin de mieux exploiter la configuration topographique entre la vallée et le plateau. Ainsi, le défunt monte du monde des vivants (la vallée) vers le monde des morts (le désert). En plus du temple de la vallée et du temple haut, se trouve une chapelle aux offrandes au pied de la pyramide.


La pyramide rhomboïdale (à droite vue du ciel)


La pyramide rhomboïdale du roi Snéfrou

La pyramide rhomboïdale : une pyramide ratée mais impressionnante
Lieu : Dachour, constructeur : Snéfrou, hauteur : 102 m, largeur : 220 m
Inclinaison : 58° puis 54°, IVème dynastie, vers - 2580

La pyramide rhomboïdale ("en losange") est la première pyramide lisse construite (avec certitude), sa forme bizarre traduit un manque de maîtrise dans la l'élaboration de cette figure novatrice. La partie inférieure devait avoir à l'origine une pente de 58° mais suite à des affaissements on aurait renforcé la base du monument pour ramener l'inclinaison à 54°. Des problèmes de fissures persistant, à partir de la hauteur de quarante-cinq mètres, on modifia à nouveau la pente en la ramenant à 43° pour alléger l'édifice et le terminer au plus vite. Ainsi la pyramide fut abaissée et atteignit la hauteur de 102 m, contre les 140 m initialement prévus (ce qui en aurait fait la pyramide la plus haute d'Egypte). Finalement, cette pyramide fut abandonnée et non utilisée. Le couloir et la chambre sont en partie sous terre, disposition qui rappelle le mastaba. Elle a été construite en blocs de calcaire recouverts de dalles de calcaire poli.
On a dit aussi que la forme bizarre pouvait répondre à la volonté de souligner le caractère double du monument qui dispose de deux entrées (Nord et Ouest), ce qui est unique, d'où son appellation fréquente de "pyramide double" (son nom antique était "la pyramide brillante du Sud" ou "Snéfrou est brillante au Sud ")


A gauche, la pyramide rhomboïdale, à droite la pyramide rouge





La pyramide rouge du roi Snéfrou

 

 

 


La pyramide rouge vue du ciel (Google)
Cliquez pour agrandir

 

 

La pyramide rouge : la première vraie pyramide lisse achevée
Lieu : Dachour, constructeur : Snéfrou, hauteur : 104 m, largeur : 220 m
IVème dynastie, vers 2580 av JC

Après l'échec de la pyramide rhomboïdale, Snéfrou décida de construire une nouvelle pyramide à 1800 m au nord : la pyramide septentrionale, appelée "pyramide rouge" en raison de la couleur du calcaire employé pour la structure, elle a perdu son revêtement de calcaire blanc destiné à provoquer un énorme rayonnement divin par l'effet des reflets des rayons solaires. Les architectes ont repris la pente de 43° utilisée pour la partie haute de la pyramide rhomboïdale, elle atteint aussi sensiblement la même hauteur : 104 m à l'origine (les côtés mesurent 219 m). L'entrée est située au Nord, à 30 m de hauteur, un couloir de 60 m de long conduit à trois salles (sans décoration) en encorbellement hautes de 16 m. Le couloir et les salles sont pour la première fois à hauteur du sol, ce qui est une innovation majeure par rapport au mastaba. Le pyramidion a été retrouvé en 1981, c'est le seul de l'Ancien Empire qui subsiste. Cette pyramide prototype servira de modèle à toutes les autres pyramides : forme lisse, parement en calcaire fin blanc, chambres non souterraines..
Le roi Snéfrou fut sans doute inhumé dans cette pyramide (on n'a retrouvé aucun sarcophage mais seulement des restes humains) mais il dut mourir avant que le temple attenant soit construit (il régna 24 ans). De ce fait, on a dû utiliser le complexe funéraire construit pour la pyramide rhomboïdale, c'est-à-dire :
- une table d'offrandes en albâtre entre deux grandes stèles marquées au nom du roi devant le côté oriental de la pyramide
- un temple1 construit en calcaire de Toura et entouré d'une enceinte de briques crues à l'est dans le désert
- une chaussée de 700 m qui relie le temple et la pyramide
- une autre voie d'accès se prolonge vers l'est, en direction de la vallée, sans doute vers un temple d'accueil qui reste à découvrir.

1. un temple (47 m x 26 m) avec des bas-reliefs, un vestibule flanqué de deux salles de chaque côté, une cour à double colonnade précédant une rangée de six chapelles où auraient été pratiqués le culte des statues et peut-être celui des couronnes.

LES  TOMBEAUX

  LES PYRAMIDES - Page 3/7.


Compte tenu des nombreux piratages du site, le click droit pour le copiage du texte et des images est dorénavant interdit. Site sous copyright.
Les élèves peuvent cependant récupérer les images à l'aide d'une copie d'écran pour leurs travaux pédagogiques non lucratifs et non publiables, y compris sur Internet.
Pour tout autre usage, contacter l'auteur:Contact