LES  TOMBEAUX

  LES PYRAMIDES - Page 6/7.

La pyramide de MYKÉRINOS : un revêtement original.




La brèche au-dessus de l'entrée a été percée par les Mamelouks pour pénétrer dans la pyramide

Nom antique : "La divine pyramide"
Dite "la troisième pyramide de Gizeh"
Lieu : Gizeh
Constructeur : Mykérinos
Hauteur : 66 m - Largeur : 108 m - Inclinaison : 51°
 Date : vers 2510 av JC

La pyramide de Mykérinos est la plus petite des trois grandes pyramides de Gizeh : 108 m pour la base des côtés, mais curieusement les blocs qui la composent sont plus gros. La plus grande partie de son revêtement (encore presque intact au XVIème siècle) a disparu, il était soigneusement appareillé en calcaire blanc dans la partie supérieure et en blocs de granit rose dans la partie inférieure, certains sont encore en place autour de l'entrée (voir photo ci dessous). Ce double revêtement est non conforme et l'on s'est demandé la raison de cette particularité. D'après Gilles Dormion, la pyramide aurait dû être recouverte totalement en granit d'Assouan, mais le fait que la plupart des blocs de granit sont posés bruts et n'ont pas été ravalés montre un inachèvement, cela pourrait être dû à la mort prématurée du pharaon. On aurait donc décidé de terminer le ravalement en pierre calcaire pour achever au moindre coût et au plus vite, ce qui aurait donné une pyramide bicolore. Pour éviter cette différence de couleur, le calcaire blanc sur la patrie supérieure de la pyramide aurait été peint à l'hématite rouge (Gilles Dormion a retrouvé des morceaux de calcaire peint avec l'angle de la pente de la pyramide et les a fait analyser : http://www.egyptologues.net/pdf/pyramides/mykerinos.pdf ). La partie supérieure de la pyramide aurait donc été un fac-similé de granit pour l'harmonie du monument. Cette hypothèse est confirmée avec le temple haut qui a été achevé également en hâte avec des briques crues et non de la pierre.


Les blocs de granit recouvrant la partie inférieure
de la pyramide demeurent au niveau de l'entrée

La structure de la pyramide indique, comme pour la pyramide de Chéops des changements de plan au cours de la construction. L'entrée fut découverte en 1837 au bas de la face Nord par Richard Vyse et John Perring. Elle conduit à une chambre creusée en plein roc sous la pyramide, le couloir qui y mène descend sur 32 m puis continue horizontalement après avoir franchi une triple herse (en vert sur le plan). Cette chambre funéraire (10,45 m x 3,84 m) se trouve à 6 m de profondeur (en jaune sur le plan) mais ce caveau primitif a été abandonné, on y a cependant retrouvé dans une fosse un cercueil de bois, certainement tardif (bien que marqué au nom de Mykérinos) et les restes d'un voleur du Moyen Age. Par une descenderie oblique située au milieu de cette chambre on accède à la véritable chambre funéraire qui est plus bas et à l'ouest de la précédente (en rouge sur la plan). Elle est couverte d'une fausse voûte en granit et contenait un magnifique sarcophage de basalte dépourvu d'inscriptions mais orné de motifs sculptés en façade de palais (à l'image de l'enceinte de la pyramide de Djéser), le couvercle brisé, gisait à côté. Malheureusement, Vyse s'empara de ce sarcophage qui sombra au large de l'Espagne avec le navire qui le transportait en Angleterre1. Dans un passage, entre les deux chambres, sept marches descendent dans une troisième pièce munie de six niches profondes dans ses parois (en pointillés sur le plan), elles auraient pu abriter le mobilier funéraire du roi.

1. Une partie du sarcophage et quelques ossements parvinrent cependant à Londres. Les analyses montreraient une nouvelle inhumation du corps du roi pendant la XXVIème dynastie. Mais Les ossements accompagnant le sarcophage en Angleterre dataient de l'époque copte.

Au sud le la pyramide, il y a trois autres petites pyramides satellites (les pyramides des reines), les deux occidentales sont inachevées mais celle de l'Est est attribuée à la reine Khâmérernebty II, épouse de Mykérinos.
A l'est de la pyramide se trouvait
le temple funéraire (en vert sur le plan), encore debout en 1755, mais très ruiné aujourd'hui. George A. Reisner y a découvert de remarquables triades de schistes représentant le roi Mykérinos accompagné de la déesse Hathor et de la personnification du nome de Diospolis, Parva (H : 98 cm, musée du Caire).

Comme pour les autres pyramides, le temple funéraire était relié par une chaussée au temple de la vallée.

Les pyramides des reines de Mykérinos
Cliquez pour agrandir

La pyramide de Chephren vue du ciel (Google)
Cliquez pour agrandir

LES  TOMBEAUX

  LES PYRAMIDES - Page 6/7.


Compte tenu des nombreux piratages du site, le click droit pour le copiage du texte et des images est dorénavant interdit. Site sous copyright.
Les élèves peuvent cependant récupérer les images à l'aide d'une copie d'écran pour leurs travaux pédagogiques non lucratifs et non publiables, y compris sur Internet.
Pour tout autre usage, contacter l'auteur:Contact