LES  TOMBEAUX

  LES HYPOGÉES - La vallée des Rois.

La tombe de Toutankhamon - Page 35/54. La chambre funéraire XVIII

Ces deux dagues furent découvertes dans les bandelettes de la momie de Toutankhamon, l'une a la lame en or, l'autre en fer, ce qui est très rare dans la mesure où les Egyptiens travaillaient surtout le cuivre et le bronze. Le fer fut connu seulement à partir du règne de Toutankhamon, il fut sans doute introduit par les Hittites installés en Anatolie.
La garde est décorée de motifs géométriques en or (technique du cloisonné) qui alternent avec des motifs floraux en pierre et en pâte de verre. Le fourreau en or a une décoration différente sur chaque face : plumes sur un côté, fleurs sur l'autre. L: 34,2 cm.
 


L totale: 31,9 cm.

La garde ressemble à la dague précédente mais elle est plus colorée, on peut y voir le cartouche royal ainsi que ses symboles : lis, lotus, faucons. La lame, en or massif, est ciselée : deux lignes centrales se terminent en palmette. Le fourreau offre un motif de petites plumes d'un côté et une belle scène de chasse de l'autre, traitée au repoussé : lions, guépard, chiens (animaux familiers et protecteurs du roi) attaquent les animaux du désert : bouquetins de Nubie et taureaux sauvages qui représentent le mal. La dague a donc la vertu de protéger la momie en s'opposant aux démons peuplant les régions qu'elle devait traverser avant la renaissance. On peut voir dans le décor de cette dague une ressemblance avec les armes mycéniennes.

LES  TOMBEAUX

  LES HYPOGÉES - La vallée des Rois.

La tombe de Toutankhamon - Page 35/54. La chambre funéraire XVIII


Compte tenu des nombreux piratages du site, le click droit pour le copiage du texte et des images est dorénavant interdit. Site sous copyright.
Les élèves peuvent cependant récupérer les images à l'aide d'une copie d'écran pour leurs travaux pédagogiques non lucratifs et non publiables, y compris sur Internet.
Pour tout autre usage, contacter l'auteur:Contact