Le bronze et les méthodes de coulées

Le bronze est un alliage de cuivre et d'étain, il permet aux hommes de fabriquer des armes plus efficaces que celles en silex. L'étain vient d'Armorique ou de Grande Bretagne et le cuivre des Alpes ou d'Europe de l'est. D'importants courants d'échanges vont ainsi se constituer pour se procurer ces deux matières premières nécessaires à la fabrication du bronze. Outre les armes, le bronze va être utilisé pour fabriquer des outils (haches, marteaux, faux, enclumes, roues...) et des statuettes.
On peut fabriquer un objet en bronze de deux façons :
- soit en façonnant le métal par martelage :
le métal est rougi dans une flamme pour le rendre plus malléable et le marteler sur l'enclume. Lorsque le métal durcit en se refroidissant il faut le remettre dans la forge pour pouvoir à nouveau le marteler jusqu'à obtenir la forme désirée.
- soit en coulant le bronze dans un moule (
bronze coulé). Le moule, en argile, est en général fait de deux parties (2 valves) pour pouvoir extraire l'objet après refroidissement. Dans ce cas, on peut réutiliser le moule.

La technique "à la cire perdue" a été inventée par les Gaulois. Le modèle à reproduire est façonné en cire puis recouvert d'argile (le moule). Pendant la cuisson, la cire fond et s'échappe par des trous (évents) qu'on a aménagés. Le métal en fusion est alors versé dans le moule d'argile où il occupe la place laissée libre par la cire. Après refroidissement, on casse le moule d'argile pour extraire l'objet fondu. On ne peut donc couler qu'un seul exemplaire de chaque modèle avec cette technique. L'objet démoulé peut alors être repris pour le limer, le marteler, le recuire si nécessaire. Ensuite, on  peut décorer l'objet en le gravant, le ciselant ou l'émaillant.
Pour les objets importants (grandes statues), afin d'éviter de grosses coulées de bronze, la forme n'est pas faite entièrement en cire mais d'abord en argile qui est, elle même, recouverte d'une couche de cire. La coulée de bronze va ainsi s'effectuer à la place de la cire, entre la forme en argile de l'objet et le moule en argile.
.Les Gaulois apprécient beaucoup le bronze car à l'état neuf il prend la couleur de l'or. Le bronze reste très utilisé à l'âge du fer pour fabriquer les fibules, les bracelets, les broches, les éléments de char. Les Gaulois pratiquent aussi l'étamage qui consiste à recouvrir un métal d'une couche d'étain pour empêcher l'oxydation.

 


(Hachette 6ème)

Les trois méthodes de coulée. Schéma extrait de  " Le cheval et la danseuse"