àà===========

Présentation ] Mosaiques ] Peintures ] La maison ] Les aménagements publics ] Le commerce ] Les artisans ] La sculpture ] Les monuments ]

St-Romain-en-Gal-Vienne Les mosaïques - Page 18/24  -  Le châtiment de Lycurgue

Mosaïque suivante 

Cette mosaïque, incomplète, fut découverte en 1900 à Sainte-Colombe, elle a été restaurée en 1987.
Elle raconte une des variantes du châtiment de Lycurgue, roi de Thrace, qui empêche Dionysos (Bacchus pour les Romains) de traverser son territoire. Lycurgue s'attaque à Ambrosia, une des bacchantes de la suite de Dionysos. Cette dernière implore le secours de la Terre Mère qui l'accueille en son sein en s'ouvrant. Ambrosia se change en végétal et devient une vigne qui, avec ses liens, enserre le cou de Lycurgue.

La mosaïque se trouvait dans une pièce rectangulaire munie d'une abside.
Au centre du tapis, Lycurgue tente désespérément de se libérer de la vigne à coups de hache (photo ci-contre)
Sur la partie semi-circulaire de la mosaïque, des convives, allongés célèbrent le culte de Bacchus. On reconnaît Bacchus lui-même, tenant dans la main gauche son thyrse et buvant dans une coupe . A sa droite, un bacchant joue de la lyre (photo ci-dessous).
La scène d'en face montre une bacchante allongée près du dieu Pan qui boit dans un rhyton (photo dans les vignettes à agrandir ci-dessous).
Le fond de la mosaïque est d'un vert sombre décoré de rinceaux de feuilles de vignes et d'oiseaux.

Dernier quart du IIème siècle ap. J.-C. 7.70 m x 5.25 m

 Bacchus, à gauche

image1  image2  image5 


Compte tenu des nombreux piratages du site, le click droit pour le copiage du texte et des images est dorénavant interdit. Site sous copyright.
Les élèves peuvent cependant récupérer les images à l'aide d'une copie d'écran pour leurs travaux pédagogiques non lucratifs et non publiables, y compris sur Internet.
Pour tout autre usage, contacter l'auteur:Contact