àà===========

St-Romain-en-Gal-Vienne Les mosaïques - Page 1/24 - Présentation

Aperçu des mosaïques 

Les mosaïstes viennois : des créateurs d'un style original

    " La production des mosaïstes de Vienne compte parmi la plus importante du monde romain. Plus de 250 pavements ont été découverts sur les deux rives du Rhône. Leur fréquence témoigne de la richesse des demeures viennoises, mais aussi de la maîtrise d'une technique et d'un savoir-faire particuliers. Les ateliers prennent en général pour motifs des modèles italiques. Des « cartons », sortes de modèles copiés sur les originaux, circulent entre mosaïstes. Ceux-ci adaptent leur réalisation au goût et aux possibilités du commanditaire. Mais au-delà de ces modèles, les artisans viennois ont créé un style original qui se caractérise par l'attrait des schémas géométriques. Triangles, carrés et polygones se combinent, encadrent des décors figurés tandis que tresses, méandres ou plus simplement bandes noires et blanches forment le cadre  général de la composition. Parfois, la répétition du même motif géométrique forme l'unique ornement du tapis de la mosaïque. Toutefois, dans les grandes pièces, les scènes traditionnelles de la mythologie restent parfois présentes. Il est aussi à remarquer que la fonction de la pièce détermine souvent le thème de la mosaïque.

     La période de production des ateliers viennois est assez restreinte dans le temps ; elle s'affirme, en effet, à partir du Ier siècle et il ne semble pas qu'elle ait survécu à l'abandon des grandes maisons urbaines, dans le courant du IIIème siècle de notre ère." (Texte : musée de St Romain-en-Gal).

     Du métier de mosaïste, nous connaissons peu de choses, si ce ne sont les œuvres achevées. La fabrication des petits cubes, les tesselles*, ne nécessite pas d’installations particulières mais beaucoup de savoir-faire. Pour le noir et le blanc, le mosaïste choisit plutôt des calcaires, pour les couleurs, des marbres. Seules les teintes très vives nécessitent un matériau artificiel, la pâte de verre colorée. L’essentiel de l’activité se fait sur place, en équipe. Le maître réalise les tableaux figuratifs, tandis qu’à l’ouvrier qualifié ou à l’apprenti, chacun en fonction de son expérience, sont confiés les motifs géométriques ou les simples bandes de raccord.

* de quelques millimètres à 2cm de côté

     La pose se fait sur un sol bien plan. On commence par renforcer l'assise par un lit de pierres qui est ensuite recouvert par plusieurs couches de mortier de tuileau** de plus en plus fin. Les lignes directrices géométriques sont tracées dans le mortier ou repérées par des cordes tendues. Les tesselles sont ensuite posées sur une couche à base de chaux. On termine par le polissage de la mosaïque pour la rendre bien plane.

** Le mortier de tuileau est un mélange de chaux et de fragments de terres cuites de construction (briques ou tuiles). Une variété citée par Vitruve comprend une partie de chaux, une partie de tuileau pilée et tamisée et deux parties de sable. Le tuileau, qui est une argile cuite, agit pendant la prise du mortier.

Fabrication des tesselles

Oxydes pour colorer la pâte de verre

Pour en savoir plus sur la fabrication des mosaïques, voir ici

Un mot mal connu? Double cliquez pour ouvrir le dictionnaire