àà===========

Présentation ] Mosaiques ] Peintures ] La maison ] Les aménagements publics ] Le commerce ] Les artisans ] La sculpture ] [ Les monuments ]

Les monuments de Vienne : Le temple d'Auguste et Livie - Les Arcades - Le théâtre

St-Romain-en-Gal-Vienne  Les monuments - Page 1/3 -  Le temple d'Auguste et de Livie

Les arcades

Le temple d'Auguste et de Livie se trouve au centre de la ville actuelle de Vienne et prenait place dans la ville antique sur le forum, lieu névralgique qui assurait les fonctions essentielles urbaines : politique, religieuse, administrative, judiciaire, commerciale.
On ne connaît pas précisément l'agencement de ce forum, il n'en reste que le Temple d'Auguste et Livie et deux arcades qui appartenaient à un bâtiment public.
Ci-contre, une hypothèse de l'agencement du forum qui s'inscrit sur un même axe rectiligne : le temple, la basilique et le théâtre avec son sanctuaire supérieur.
Ci-dessous, une restitution possible du complexe de temples et d'un petit théâtre ou autre espace public.


La dédicace sur le fronton a pu être lue grâce à l'emplacement des clous qui fixaient les lettres mobiles (voir la photo 6 en bas de page)

Schéma vocabulaire ( http://www.culture.gouv.fr/fr/arcnat/vienne/fr/)

Le temple d'Auguste et de Livie est parvenu jusqu'à nous quasiment intact, il est avec la Maison carrée de Nîmes, un témoignage unique du temple romain en terre gallo-romaine. Il doit son état de conservation exceptionnel au fait qu'il a été réutilisé à maintes reprises : église à partir du Vème siècle, Temple de la Raison à la Révolution, musée et bibliothèque à partir de 1822. Le monument fut restauré à l'initiative de Prosper Mérimée et reprit son apparence d'origine entre 1853 et 1870.
Le temple était destiné au culte impérial comme l'attestent la dédicace (disparue) en lettres de bronze sur le fronton :  "ROMAE ET AUGUSTO - CAESARI DIVI F" ("A Rome et à César Auguste, fils du Divin" sous-entendu fils du divin Jules César). On ajoute sur l'architrave une dédicace "ET DIVAE AUGUSTAE". Elle désigne Livie, épouse d'Auguste, décédée en 29 ap. J.-C. et divinisée au début du règne de Claude. Ces deux cultes, Rome et Auguste, puis Livie, ont été un élément déterminant dans le processus de romanisation.
Ce monument est un bel exemple du temple romain d'ordre corinthien élevé sur un podium, les temples grecs sont en général construits à même le sol. Six colonnes en façade et cinq colonnes de chaque côté soutiennent l'entablement. La partie arrière est constituée par un mur plein. La cella abritait la statue de l'empereur Auguste, puis celle de Livie.
Le temple présente deux périodes de construction qui sont encore mal expliquées, la partie arrière est la plus ancienne et a été construite
dans les années 20-10 av. J.-C., alors que la partie frontale lui est postérieure de quelques dizaines d'années, vers 40 ap. J.-C. (soit le temple était inachevé, soit une partie a été reconstruite plus tard).

image1  image2  image3  image4  image4

image6  image7  image8  image9  image10  image11


Compte tenu des nombreux piratages du site, le click droit pour le copiage du texte et des images est dorénavant interdit. Site sous copyright.
Les élèves peuvent cependant récupérer les images à l'aide d'une copie d'écran pour leurs travaux pédagogiques non lucratifs et non publiables, y compris sur Internet.
Pour tout autre usage, contacter l'auteur:Contact