àà===========

Présentation ] Mosaiques ] Peintures ] La maison ] Les aménagements publics ] Le commerce ] Les artisans ] La sculpture ] Les monuments ]

La maison : Introduction - La Maison des Dieux Océan - Les vestiges - Le chauffage

St-Romain-en-Gal-Vienne La maison. Page 4/4  -   Le chauffage par hypocauste

Les thermes publics

Les romains utilisaient un système de chauffage par le sol ingénieux et efficace qui peut être considéré comme l'ancêtre de notre chauffage central : le chauffage par hypocauste. Ce système de chauffage était déjà utilisé par les Grecs, mais les Romains le perfectionnèrent. Dans le monde gallo-romain, ce système était très fréquent dans les salles de bains privées des maisons particulières des élites et dans les thermes publics. Voir aussi le chauffage à Argentomagus

La circulation de chaleur produite par un puissant foyer situé à l'extérieur de la maison, s'effectue sous les sols portés par des pilettes : petits piliers de briques qui permettent de créer un vide de 40 à 60 cm de hauteur pour faciliter la circulation de l'air chaud. Les murs étaient également aménagés avec des briques creuses (tubuli) pour permettre à l'air chaud de circuler et aux fumées de s'évacuer par des cheminées.


Le foyer

image1  image2  image3  image3 image4

Les tubuli, la Maison aux Poissons avec ses deux hypocaustes

Le brasero est un autre mode de chauffage moins sophistiqué et qui demande l'emploi de combustibles donnant aussi peu de fumée que possible. Outre le charbon de bois, les Romains utilisaient du bois parfaitement séché selon plusieurs procédés : en activant la dessiccation du bois en l'exposant près d'un feu ardent ; ou par immersion dans l'amurque (partie aqueuse du suc de l'olive qui sort la première du pressoir, avant l'huile).
Ce brasero en bronze a été découvert à Vienne en 1839. Le centre était garni de briques sur lesquelles on déposait des charbons incandescents. Des poignées latérales, ornées de moulures et de feuillages, sont prévues pour le déplacer d'une pièce à l'autre. Les pieds, en forme de patte, servaient à isoler la plaque de chauffe du sol. Des têtes de ménades décorent les côtés. Sur certaines mosaïques, un endroit était réservé pour l'emplacement du brasero.

Compte tenu des nombreux piratages du site, le click droit pour le copiage du texte et des images est dorénavant interdit. Site sous copyright.
Les élèves peuvent cependant récupérer les images à l'aide d'une copie d'écran pour leurs travaux pédagogiques non lucratifs et non publiables, y compris sur Internet.
Pour tout autre usage, contacter l'auteur:Contact