Pratique funéraire inconnue
Huit cavaliers gaulois enterrés avec leurs chevaux dans une tombe arverne

Source "Le Monde", 31/05/2002

Lors d'une fouille de sauvetage, avant la construction d'une route pour contourner l'agglomération de Clermont-Ferrand, des archéologues (INRAP*) viennent de mettre à jour trois sépultures gauloises arvernes sur le site de Gondole. Une seule tombe a été fouillée pour le moment. Dans cette tombe, de forme rectangulaire, à 300 m de l'enceinte de Gondole, on a retrouvé huit personnes (7 hommes et un adolescent) et huit chevaux. C'est la première fois que l'on trouve dans une même tombe des humains avec leurs chevaux. Les squelettes ont été enterrés en deux rangées, sur le flanc droit, têtes au sud  et regard dirigé vers l'est. Chaque homme pose son bras gauche sur celui qui le précède. On sait qu'il s'agit de Gaulois car les chevaux (1,20 m au garrot) correspondent à la typologie des montures gauloises. Aucun indice (ni parures, ni armes, ni offrandes, ni harnachements) ne permet de déceler la cause de la mort et la signification de cette pratique funéraire inconnue.
Trois hypothèses ont été avancées :
- Il pourrait s'agir de combattants de la guerre des Gaules (la bataille de Gergovie a eu lieu à quelques kilomètres seulement)
- Il pourrait aussi s'agir d'affrontements entre Gaulois avant la conquête de César (la ville fortifiée de Gondole est toute proche et elle n'a pas été encore fouillée).
- On ne peut pas écarter non plus une mise à mort rituelle, les druides lisaient les présages dans les entrailles d'animaux et peut-être aussi dans celles des humains.
* INRAP : Institut National de Recherches  Archéologiques Préventives.


Photo : Ulysse Cabezuelo/INRAP