ACCUEIL 1-2-3-Eval4-5-6-7-8 Athènes9-10-11-12-13-Eval14-15-16-17-18-19-20-21-22-23-24-Eval25-26
27-28-29-30-31-32-33-34-35-36-37-Eval38-39
-40-41-42-43-Eval44-45 Delphes46-47-48-49-50-51-52
Epidaure53-54-55-56 Olympie57-58-59-60-61-62-63-64-65-66-67-68 Eval69-70-71-72-73-74
Parcours 6èmes. Page 11 : ATHENES : LA VILLE. Un mot mal connu ? Double-cliquez dessus pour ouvrir le dictionnaire. Pour fermer la fenêtre du dictionnaire en bas à gauche, cliquez sur la   dans

Au Vème siècle av JC, 30 000 personnes (sur les 300 000 de l'Attique) vivent dans la ville d'Athènes. Les artisans sont nombreux, ce sont pour la plupart des métèques (des étrangers), ils se regroupent par quartier selon leur métier : les forgerons au Pirée, les potiers au Céramique, les tanneurs  sur les bords de la rivière Illisos... Il y a aussi beaucoup d' esclaves, ils appartiennent soit à l'Etat, soit à un maître.
Le centre de la ville est
l'agora, la place publique, entourée de bâtiments officiels politiques : les sièges de la Boulè, de l'Héliée, des stratèges. L'agora a aussi une fonction économique, le marché s'y installe, c'est également un lieu de rencontres pour les promeneurs. 

La voie sacrée : le chemin emprunté par la procession des panathénées.

L'Agora : la place
L'Acropole : la colline où se trouvent les temples
La Pnyx : la colline où se réunit l'Ecclésia, l'assemblée des citoyens.
(Le mot "Pnyx" signifie "l'endroit où l'on est serré", Périclès, Démosthène, Thémistocle... y prononcèrent de grands discours).
L'Aréopage : la colline d'Arès où l'on juge les criminels.
(lieu consacré à Arès, le dieu meurtrier, et aux Erinyes, les déesses de la vengeance, dont le sanctuaire servait d'asile aux meurtriers).

Suite P12