Orphée
Page thématique

ORPHÉE
Isabelle Didierjean, professeur agrégé de Lettres classiques

Fils d’Oeagre et de la muse Calliope (ou, selon d’autres versions, de Polymnie), il est originaire  de Thrace, région située près du Mont Olympe où il chante souvent. Pour les Grecs, il est le chanteur, le musicien et le poète par excellence. Ses instruments sont la lyre et la cithare ( on dit qu’il en est l’inventeur ou en tout cas qu’il aurait augmenté le nombre de ses cordes qui seraient passées de sept à neuf en l’honneur des Muses).
Pour en savoir plus, voir
La musique en Grèce antique

Orphée est célèbre pour la douceur et la séduction de ses chants, capables de charmer les hommes les plus sauvages comme les bêtes fauves ou même les végétaux et les pierres.

            Il a participé à la grande aventure datant d’avant la guerre de Troie, l’expédition des Argonautes partis à la conquête de la Toison d’or sous la direction de Jason. Orphée utilise ses talents musicaux en rythmant la cadence des rameurs de l’embarcation. Il a calmé une tempête et réussi à séduire les Sirènes par un chant encore plus mélodieux que le leur.

L’histoire la plus connue parmi celles qui sont attribuées à Orphée concerne sa descente aux Enfers et elle met également en scène son épouse, Eurydice. Celle – ci est une nymphe des arbres (une dryade) ; certaines légendes la présentent comme une fille d’Apollon. Poursuivie par Aristée (fils de la nymphe Cyrène et d’Apollon), elle marcha, en s’enfuyant, sur un serpent qui la mordit. Elle mourut et Orphée, dans son désespoir, décida d’aller la chercher aux Enfers. Par ses chants, il réussit à charmer Cerbère, le chien à trois têtes qui garde le royaume des morts, mais aussi Hadès et Perséphone, souverains de ces lieux. Même les condamnés étaient subjugués par cette musique ensorcelante : Tantale n’avait plus faim ni soif ; les Danaïdes oubliaient de remplir leur tonneau…  Devant le grand amour d’Orphée pour son épouse, Hadès et Perséphone l’autorisèrent à emmener celle – ci hors des Enfers,  à une condition toute fois : Orphée devait précéder Eurydice et ne jamais se retourner pour la regarder avant d’avoir quitté le séjour des morts. Mais en chemin, il eut un doute et se demanda si Eurydice était bien derrière lui ; il eut peur que Perséphone ne l’ait  trompé. Il se retourna donc et Eurydice s’évanouit aussitôt et mourut une deuxième fois. Orphée ne put retourner la chercher. Il resta inconsolable.

    Il y a différentes traditions à propos de sa mort. La plus fréquente dit qu’il a été tué par des femmes thraces parce que, tout occupé par son amour pour Eurydice, il n’avait pas voulu s’intéresser à une autre femme. Elles éparpillèrent ses membres et les jetèrent dans le fleuve qui les emmena dans la mer. La tête et la lyre du poète arrivèrent ainsi sur l’île de Lesbos où les habitants lui élevèrent un tombeau. On dit que parfois le son d’une lyre sortait de ce tombeau. Par la suite, cette île devint le lieu privilégié de la poésie lyrique et vit notamment la naissance de la poétesse Sapho.

            Après la mort d’Orphée, sa lyre fut emportée au ciel où elle devint une constellation. Son âme, aux Champs Elysées, revêtue d’une robe blanche continue à chanter pour les Bienheureux.

            Autour d’Orphée et de sa descente aux Enfers s’est constituée une philosophie mystique, l’orphisme. En effet lors de son séjour chez les morts, Orphée avait eu l’occasion d’observer ce qui s’y passait et il en avait rapporté des renseignements sur la façon de parvenir aux Champs Elysées et d’éviter les pièges qui attendent l’âme après sa mort.

Des poèmes, attribués à Orphée, étaient inscrits sur des plaques enterrées avec les morts, comme des amulettes. On dit qu’il aurait écrit aussi un long poème épique, les Argonautiques, et qu’il aurait été l’ancêtre des poètes Homère et Hésiode.

 

Isabelle Didierjean, professeur agrégé  de lettres classiques au collège public Jeanne d'Arc - Orléans.

PAGES THEMATIQUES
POLITIQUE

La Cité - Société (Athènes) - Vie politique (Athènes) - Guerres - La colonisation

RELIGION

La Création - Les Dieux - Les Héros - Fête et sacrifices - Rituels et fêtes - Le sanctuaire - Les nymphes - Les Muses

 

Orphée - Marsyas - La Toison d'or - Sapho - Perséphone - Héraklès - Mythologie-vocabulaire - Légendes de la Crète.

ARTS

Le temple grec - Le Parthénon - Ordre dorique/ionique - Le théâtre - Le théâtre-schémas - La statuaire grecque -

 

La céramique - La musique - Les masques

CULTURE

Homère (3 pages) - La philosophie grecque - Français et grec - L'hellénisme à Rome - Mathématiques et Grèce - Archimède (physique).

SPORT

Les Jeux Olympiques

DIVERS

Canal de Corinthe


Compte tenu des nombreux piratages du site, le click droit pour le copiage du texte et des images est dorénavant interdit. Site sous copyright.
Les élèves peuvent cependant récupérer les images à l'aide d'une copie d'écran pour leurs travaux pédagogiques non lucratifs et non publiables, y compris sur Internet.
Pour tout autre usage, contacter l'auteur : contact