ath61

Vers le musée de l'Acropole

ATHÈNES : le musée de l'agora 1/60

     L'agora possède son propre musée, il est installé dans le portique d'Attale (ou stoa), reconstruit à l'identique, entre 1953 et 1956, par l'Ecole américaine d'Archéologie grâce au financement de John D. Rockefeller, sur le site même de la stoa érigée par Attale II Philadelphe, roi de Pergame. Ce dernier en finança la construction vers 150 av J.-C., en remerciement de l'éducation qu'il avait reçue dans la cité.
     Le bâtiment, t
ypique de l'art hellénistique, mesure 116,50 mètres de long et 20 mètres de large. Il est constitué de deux niveaux : le rez-de-chaussée est d'ordre dorique et le premier étage, d'ordre ionique. Les murs sont en calcaire du Pirée et la façade en marbre du Pentélique. Le toit est couvert de tuiles.
     Durant l'Antiquité, l'ensemble accueillait vingt-et-une boutiques à chaque étage. Les locaux étaient loués par l'État athénien. La stoa était donc un grand centre commercial mais elle était aussi un lieu de sociabilité où les citoyens aimaient se retrouver et discuter tout en s'abritant du soleil pendant l'été, et du froid pendant l'hiver.

     La stoa d'Attale est parfois utilisée pour des manifestations non archéologiques qui bénéficient ainsi du prestige de ce monument, symbole de la cité antique. La cérémonie de signature du traité d'élargissement de l'Union Européenne à dix nouveaux pays  y fut organisée, sous la présidence grecque de l'UE, le 16 avril 2003.


Compte tenu des nombreux piratages du site, le click droit pour le copiage du texte et des images est dorénavant interdit. Site sous copyright.
Les élèves peuvent cependant récupérer les images à l'aide d'une copie d'écran pour leurs travaux pédagogiques non lucratifs et non publiables, y compris sur Internet.
Pour tout autre usage, contacter l'auteur : contact